Alain Giresse : « Ça ne serait pas qu’une descente en L2 mais peut-être la fin du club. On est sur des charbons ardents »

Photo: Gehad Hamdy / PictureAlliance / Icon Sport

Dans un gros dossier dans le journal L’Equipe aujourd’hui, l’ancien meneur de jeu des Girondins de Bordeaux, Alain Giresse, a martelé que son club de cœur était dans une situation catastrophique l’été dernier, et était au bord de la disparition si Gérard Lopez ne l’avait pas repris in extremis. Le « Petit Prince de Lescure » ne veut pas non plus accabler l’entraineur, mettant les joueurs devant leurs responsabilités et les appelant à montrer « un engagement, un état d’esprit ».

Seulement voilà, lucide, il a parfaitement conscience qu’à l’heure actuelle Bordeaux jouera le maintien dans cette semaine partie de saison, et qu’une descente en Ligue 2 serait… « (Il coupe) Je ne l’avais pas imaginée ces dernières saisons mais aujourd’hui, il faut faire face à la réalité. On est dans une situation dangereuse. Et ce qui m’inquiète, c’est la façon dont les gens qui étaient là avant ont détourné le lien populaire. Moi, j’ai connu une rétrogradation administrative (en 1991) et le soutien avait été tel que le club avait pu rebondir rapidement. Là, à part avec les Ultramarines qui ont toujours été là, je ne sais pas comment ça se passerait. Ça ne serait pas qu’une descente en L2 mais peut-être la fin du club. On est sur des charbons ardents ».