Philippe Sanfourche : « Il doit partir en courant. Personne ne rendrait service à l’autre dans cette situation »

Philippe Sanfourche est revenu sur la possibilité de voir Thierry Henry entraineur des Girondins de Bordeaux, en cas de séparation avec Vladimir Petkovic.

« S’il doit accepter ? Non, il doit partir en courant… Pour l’instant, c’est plus un formidable compteur qu’un formidable entraineur sur ce qu’on voit. Mais je crois qu’en fait, personne ne rendrait service à l’autre dans cette situation. Ce qui caractérise cette équipe de Bordeaux en ce moment quand on fait le rapprochement avec Saint-Etienne, c’est qu’on voit bien que le profil de Dupraz, qui est habitué à ces situations, il est au moins en train de rassurer ses joueurs en permanence, d’imposer quelque chose pour essayer de faire revivre une flamme. Redonner de la confiance. Dans le jeu, ça se voit, il y a quand même des phases où on est moins inquiet pour Saint-Etienne que pour Bordeaux. Bordeaux, ce qu’on voit, c’est que c’est une équipe en manque total de talent, mais maintenant en manque total de confiance. C’est une équipe qui arrive apeurée sur le terrain, et dès qu’il se passe quelque chose qui ne va pas, c’est tout de suite la dégringolade. Il faut un garçon qui ait de l’expérience, qui ait connu ces situations-là, et qui soit capable d’impulser quelque chose dans ce groupe. Déjà avec un cheptel bien plus qualitatif à Monaco, il arrivait à redire sur la qualité des joueurs. Il était souvent assez cassant sur les séances dès qu’une combinaison ne fonctionnait pas ou qu’un joueur ratait un geste technique. Donc qu’est-ce que ce sera avec Bordeaux… Si c’était un autre entraineur habitué aux missions de sauvetage de fin de saison, d’accord, mais Thierry Henry, avec l’image qu’il a, la notoriété qu’il a, s’il descend avec Bordeaux, après ce qu’il a déjà entrepris moyennement en qualité d’entraineur, ce serait une catastrophe ».

La Chaine L’Equipe

Retranscription Girondins4Ever