Philippe Fargeon : « Je me rappelle que je voulais lui arracher sa moumoute… »

Sur France Bleu Gironde, Philippe Fargeon et Léonard Specht, anciens joueurs girondins, sont revenus sur la rivalité Strasbourg / Bordeaux en deuxième division, à l’époque où les deux équipes luttaient pour la remontée en D1 lors de la saison 1991/1992.

Philippe Fargeon :

«Je me rappelle  de Frank Leboeuf qui était à ses débuts. A l’époque, il avait un peu plus de cheveux (rires). Je me rappelle qu’il nous avait un peu chambré parce qu’on avait perdu chez eux 1-0, un but sur penalty qui n’était pas du tout valable… Et puis on avait fait match nul au retour. Je me rappelle que je voulais lui arracher sa moumoute. Ça date d’une période… Bon, je ne savais pas s’il avait une moumoute (sourire). Et puis, c’était deux clubs qui sont remontés la même année, qui étaient tous les deux dans le même groupe parce qu’à l’époque, il y avait deux groupes en D2. Le premier montait directement, et le deuxième faisait les barrages. Nous, on a fini premier, je crois qu’en finale on a mis 4-0 à Valenciennes, ce qui prouve qu’il y avait un groupe largement supérieur à l’autre. Et puis Strasbourg est monté… On avait joué deux matches quasiment à guichets fermés à cette époque, contre Saint-Seurin, et contre Strasbourg. D’abord, on avait une équipe exceptionnelle en D2, il faut quand même le dire, car beaucoup de joueurs étaient restés, et l’année d’avant on avait terminé 4ème du championnat avant de descendre. Cela prouvait bien qu’on avait une grosse équipe. En fait, la logique a été respectée, et les deux plus grands clubs avec la plus belle histoire sont remontés en une année» 

Une saison et un duel dont se souvient également Léonard :

« Cela reste dans les mémoires des alsaciens. Strasbourg avait fini deuxième dans ce groupe, et a joué les barrages contre Rennes. Le stade était plein. On se souvient bien de ces matchs. Et les matchs Bordeaux-Strasbourg… C’était deux équipes qui avaient dominé cette D2, et qui sont montées tout naturellement »

Retranscription Girondins4Ever