[CDF] Bergerac c’est fou, les anciens Girondins au rendez-vous !

Photo L’Equipe

Ils l’ont fait !!! Une victoire de plus et une équipe professionnelle supplémentaire à son tableau de chasse. Cette fois c’est l’AS Saint-Etienne qui en fait les frais et s’incline 1-0 face au club Périgourdin de National 2. Le Bergerac Périgord FC sera donc en 1/4 de finale de la Coupe de France. Il représentera encore fièrement la Dordogne mais aussi la Nouvelle-Aquitaine, dont il est le dernier représentant.

Et si le club de Bergerac est à ce stade de la compétition, il peut remercier tout un groupe, des joueurs au staff, son entraîneur Erwan Lannuzel, son Président Monsieur Christophe Fauvel et toutes les personnes qui travaillent au quotidien pour améliorer ce club et lui donner une si belle image.

Les joueurs justement, cela nous concerne indirectement car le club de Bergerac a toujours eu un lien avec les Girondins du fait de sa proximité. Plusieurs joueurs passés par le FCGB et son centre de formation, ont porté ou portent actuellement les couleurs du BPFC.

Pour ce huitième de finale de Coupe de France, ils étaient trois sur le terrain et ont livré une excellente prestation. Pierre Laborde-Turon, Lucas Dumai et Adrian Sahibeddine. Ces noms vous disent forcément quelque chose ? C’est normal et on va vous rafraîchir la mémoire.

Pierre, gardien de but, était au centre de formation des Girondins et surtout il était la doublure de Jérôme Prior, lors de la finale de la Coupe Gambardella remportée en 2013 au Stade de France, année du doublé avec les pros face à Evian. Non conservé par le club, il est parti dans les divisions inférieures à Rodez et Belfort, avant de poser ses valises à Bergerac, de faire une pige à Libourne puis de revenir en Périgord. Il est le gardien titulaire et face à Saint-Etienne il a encore tenu son rang, des sorties autoritaires, il a supplée sa défense centrale à plusieurs reprises et il rassure ses coéquipiers. Un match complet.

Lucas Dumai, milieu relayeur s’est aussi distingué face au club de Ligue 1. Formé aux Girondins, il avait lui signé un contrat professionnel d’une saison mais était resté à la disposition de la réserve. A la fin de son contrat il est parti tenter sa chance au Stade Bordelais puis aux Genêts d’Anglet avant de s’engager avec Bergerac en Juillet dernier. Face à Saint-Etienne, il a montré l’étendue de son talent, sa solidité et sa capacité à tenir le milieu de terrain. Il est sorti à la 86ème minute, fort d’un match abouti et d’une qualification.

Adrian Sahibeddine est le moins connu des trois. Après un court passage avec les jeunes Girondins, il est parti à Mérignac-Arlac puis au Chili au club de Colo-Colo avant de revenir en France, toujours à Mérignac. Il se fait remarqué par le club de Dijon où il disputa même 3 matchs de Ligue 1 avant de filer au Stade Bordelais, Mérignac et enfin Bergerac. Milieu gauche face à Saint-Etienne il a montré de belles choses et a souvent débordé. Sorti à la 75ème minute.

Photo DFCO

Bergerac attend maintenant son futur adversaire, on ne leur en voudra pas de vouloir esquiver le club de Versailles, lui aussi petit poucet de National 2, pour continuer de se frotter à un club professionnel, et toujours à domicile. Oui mais où ? Si Périgueux a pu accueillir un match des 1/8èmes de finale, qu’en sera-t-il pour les quarts ? Et si Lescure retrouvait le ballon rond…? 🙂