Rolland Courbis : « Avoir Marcelo et jouer avec deux arrières centraux, suicide-toi, c’est mieux, tu ne souffres plus après… »

Rolland Courbis ne s’est pas montré pessimiste pour la fin de saison des Girondins de Bordeaux. De son œil de coach, il avait vu, juste avant la rencontre face à Monaco, quel serait le schéma tactique bordelais. Il s’est notamment arrêté sur le positionnement que devra avoir Marcelo pour la suite de la saison.

« En football, j’ai eu la chance de voir ce qui était le plus difficile, et le moins difficile. Le moins difficile, c’est de mettre en place une équipe solide. Le plus difficile c’est de marquer des buts. Bordeaux fait tout le contraire. Je pense que déjà, faire mieux que ce qui s’est passé avant, sans enlever les mérites de David Guion, c’est très facile. Mettre en place une équipe avec une organisation solide… Quand je voyais ces derniers temps, des défenseurs individuellement moyens, deux gardiens moyens, et un potentiel offensif capable de marquer un but voire même deux à tous les matches, c’est sûr que ce fameux équilibre est indispensable à trouver. Je pense que David Guion peut le trouver dans une autre organisation. Par exemple, tu as Marcelo, c’est une interdiction de jouer avec deux arrières centraux. Quand tu as Marcelo, tu le mets arrière central axial dans une organisation à trois, et tu te débrouilles d’être à la mode avec ces fameux couloirs. Mais avoir Marcelo et jouer avec deux arrières centraux, suicide-toi, c’est mieux, tu ne souffres plus après… […] Oui, s’ils défendent mieux, ils marqueront moins de buts, mais c’est le fameux équilibre. Si évidemment tu ne trouves pas cet équilibre, la saison prochaine tu le chercheras en deuxième division, si le club existe encore. Mais si tu le trouves, je ne vois pas pourquoi Bordeaux serait au moins barragiste ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever