[Paroles de supporters #21] ManuHoarau : “J’ai été pris immédiatement dans le truc, sans toutefois comprendre que je venais de trouver mon véritable club de cœur”

Aujourd’hui dans “Paroles de supporters épisode 21”, nous sommes avec Emmanuel Hoarau alias ManuHoarau, jeune rédacteur en chef pour Sports Universe, mais aussi supporter des Girondins de Bordeaux sur La Tribune des Girondins et Twitter.

 

Bonjour Emmanuel 🙂 !

Peux-tu te présenter auprès des supporters en quelques mots ?

Je m’appelle Emmanuel, j’ai 17 ans et je suis en terminale au lycée Montaigne de Bordeaux. Je souhaite devenir journaliste et j’ai déjà quelques expériences dans le milieu notamment chez So Foot ou encore avec mon propre site internet d’actu sportive « Sports Universe ».

D’où supportes-tu les Girondins et depuis quand ?

Je supporte les Girondins de Bordeaux depuis mes 12 ans. Avant ça, j’étais un gamin très footix, supportant tous les clubs français en Coupe d’Europe et notamment le Paris Saint-Germain… En réalité ma génération a été « éduquée » au football par le rachat du club par les Qataris. J’ai donc suivi la tendance de l’époque. Toutefois quand je suis arrivé sur Bordeaux en 2016, j’ai eu envie d’aller voir les Girondins tout simplement parce que c’est un grand club. Mon premier match fût contre l’OGC Nice en quart de Coupe de la Ligue un soir de décembre 2016 : j’ai été assez bluffé par l’ambiance autour du club et j’ai été pris immédiatement dans le truc, sans toutefois comprendre que je venais de trouver mon véritable club de cœur. Ce n’est qu’à 13-14 ans que j’en ai réellement pris conscience.

Qui t’a donné cette passion pour les Marines et Blancs ?

Je me la suis trouvée tout seul ! Mon père supporte l’OM alors il a un temps voulu me « transmettre le flambeau », mais c’était hors de question, le virus Girondins m’avait déjà infecté 😂

Est-ce que tu regardes les matchs en famille ? Entre amis ? En solo ?

En général je les regarde seul. Parfois, j’essaie de les regarder avec mon petit frère qui a 10 ans mais malheureusement, il n’est pas très foot. Après il y a toute la partie débrief avec les amis en après-match donc je ne me plains pas.

Est-ce que tu viens souvent au stade ? Si oui es-tu abonné dans un groupe ou via le club ?

Je suis abonné depuis cette année au Virage Sud ! C’est vraiment cette ferveur populaire qui m’a fait aimer le club alors c’était impossible d’aller ailleurs. Je suis quelqu’un qui aime le football, non pas par le sens du jeu, mais principalement par l’émotion qu’il procure et pour moi, aller au Virage c’est en quelque sorte participer à la fête !

(Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Si tu ne vas pas au stade, comment fais-tu pour suivre les Girondins ?

En général je regarde les matchs à la télévision ou sur mon téléphone portable. Après, l’émotion n’est pas du tout comparable donc c’est vrai qu’il m’arrive d’avoir un peu de mal à tenir 90 minutes devant un écran. Oui, la période de huis-clos a été très dure à vivre 😅

As-tu déjà fait des déplacements ? Si oui lesquels ? Et tes prochains envisagés ?

Malheureusement mon âge fait que je n’ai pas le droit de faire de déplacements seul. En revanche, vu que je deviendrai majeur à la fin de l’année, je rêve de faire Bollaert, le Chaudron et le Vélodrome. Encore une fois, on revient aux émotions que procurent le foot : ces trois stades ont les trois meilleures ambiances de France et c’est vraiment un rêve depuis petit de pouvoir y aller voir un match.

Quels sont tes meilleurs souvenirs depuis que tu supportes le FCGB ?

On peut dire que je n’en ai pas connu beaucoup 😂! Honnêtement, j’en ai deux en tête : le Liverpool – Bordeaux de 2015. À l’époque, je ne pouvais regarder le foot que grâce aux matchs en clair car je viens d’un milieu assez populaire et on avait pas les moyens de payer les chaînes premiums. Ce match là était justement sur W9 et m’a profondément marqué parce que l’ambiance y était incroyable. Dans ma mémoire, les joueurs avaient bien lutté en plus ! Le second souvenir, j’ai pu le vivre en vrai et je ne l’oublierai jamais. Bordeaux – La Gantoise, le 30 août 2018. C’est clairement le meilleur match que j’ai pu voir au stade. Les joueurs s’étaient arrachés sur le terrain. J’espère que ce genre de moments reviendront bientôt…

Joie Henri Saivet – 26.11.2015 – Liverpool / Bordeaux – Europa League
Photo : Paul Greenwood / BPI / Icon Sport

Comment tu t’informes sur les girondins ? Par quels supports ?

Principalement par la presse écrite ! L’Equipe, Sud-Ouest, Girondins4Ever… sont pour moi de très bonnes sources !

As-tu déjà fait des choses en lien avec les Girondins sur les réseaux sociaux ? (Emissions, chroniqueur, intervenant, invité, pages, groupes, vidéos…)

Sur les réseaux sociaux je gère avec un groupe de quelques potes la page « fierscapulaire_ » mais bon, nous ne sommes plus aussi actifs qu’auparavant…
Après, sur d’autres types de médias que les réseaux sociaux, j’ai eu l’occasion, durant un de mes stages chez So Foot, de participer à la conception d’un article sur Hwang Ui-Jo et c’était vraiment intéressant parce qu’on voit tout le travail de fond que cela nécessite : on avait par exemple appelé Éric Bedouet ; j’avais dû faire des recherches sur des sites sud-coréens pour en trouver un peu plus sur son passé en Asie… Ce fût vraiment une bonne expérience.

(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)

As-tu rencontré d’autres supporters au stade ou en dehors, grâce à tous ces lieux de partage ?

Bien sûr, je pense notamment à toi, Johann, et à tous les potes de la Tribune des Girondins sur Facebook : Ange, Antho

Si tu devais faire ton onze type des joueurs girondins ?

Je suis jeune mais je connais tout de même les principales gloires du passé. En combinant cela à ma propre expérience je dis :

Ramé – Planus – Trésor – Trémoulinas – Lizarazu – Tigana – Micoud – Zidane – Malcom – Chamakh – Giresse

Ton joueur que tu as adoré ?

Malcom, sans hésitation aucune. Ce mec était incroyable sur le terrain et puis il avait une sacrée frappe. C’est clairement le meilleur joueur qu’on ait eu sur la période post-2010. Je suis vraiment dégoûté de le voir s’être perdu au FC Barcelone. Maintenant il est au Zénith mais n’a pas l’exposition qu’il mérite…

Ton joueur que tu aimerais oublier ?

Je pense à Laurent Koscielny. Un an et demi avant qu’il arrive chez nous, il est assuré de jouer la Coupe du Monde et de pourquoi pas devenir Champion du Monde. Malheureusement, il se blesse et n’est jamais revenu à son niveau. On ne peut pas dire que chez nous il ait été transcendant. Le gros problème aussi est la somme que l’ancienne direction a consentie à dépenser pour l’avoir. Ça a été une énorme erreur mais ça n’enlève rien à sa grande carrière qui doit inciter le respect à tous.

Ton coach préféré ?

Sans hésiter Gustavo Poyet. Il avait réussi à donner une mentalité de gagnant à son équipe et ses 6 mois ont été presque parfaits. Je pense qu’on peut et qu’on doit regretter un entraîneur comme lui, malgré la manière dont cela s’est terminé.

Celui que tu n’as pas aimé ?

C’est difficile à dire. La réponse facile serait Vladimir Petkovic au vu du climat actuel. Toutefois, je pense que ce n’était pas une bonne idée de le faire venir à peine un mois après l’élimination de la France par la Suisse : il était évident que ça n’allait pas marcher étant donné le climat dans lequel nous étions à l’époque…
C’est pour cela que je pense avoir moins apprécié le passage de Jocelyn Gourvennec. Le mec nous sort une sixième place durant sa première saison mais se fait sortir par Videoton en Ligue Europa. Derrière il passe pas loin de couler le club. Heureusement qu’M6 a pris là sa dernière bonne décision en allant chercher Poyet…

Comment vis-tu cette longue période de disette aux Girondins (sans titre depuis 2013) ? Tu relativises ?

Je n’ai vécu aucun titre. Je me dis que ça arrivera. En attendant, je crois être un peu comme tout le monde de ma génération : j’essaie de connaître au mieux l’histoire du club en regardant des vidéos des moments passés. Parfois, j’en arrive vraiment à chialer et à me dire « merde, pourquoi t’as pas vécu tout ça ? »… Mais je suis convaincu que cela arrivera à un moment donné. Il faut s’armer de patience !

Demain tu es directeur du recrutement avec un bon portefeuille tu prends quels joueurs en L1 ? Et à l’étranger ? (on a le droit de rêver hein !)

En Ligue 1, je vais chercher Sambou Soumano, attaquant du FC Lorient, qui a un contrat avec la réserve de ce club qui termine en juin. Il a 21 ans et en seulement quelques bouts de matchs en Ligue 1, il a déjà marqué trois buts. Ensuite, je vais chercher Moustapha Name du Paris FC qui vient de remporter la CAN avec le Sénégal et qui avait mangé notre milieu de terrain il y a deux ans lors du 16èmes de finale de Coupe contre Pau. Je crois sincèrement qu’il faut aller chercher beaucoup de joueurs à potentiel dans les divisions inférieures car on a énormément de clubs qui font ou ont fait ça, et chez qui ça marche ! L’important aussi serait de reconstruire un grand centre de formation car depuis 10 ans, il a totalement été délaissé par les directions successives. On ne peut pas construire un projet viable pour le futur sans investir durablement dans la formation.

Si Petkovic n’était pas venu, tu aurais voulu quel coach et pourquoi ?

J’aurais voulu un retour de Gustavo Poyet. Certes, cela s’est mal terminé avec lui mais c’est probablement le meilleur entraîneur qu’on ait eu depuis Francis Gillot ou Laurent Blanc : parfois il faut faire table rase du passé pour mieux construire le futur !

Tes souhaits pour les Girondins ?

Se pérenniser en Ligue 1 avec Gérard Lopez et pourquoi pas viser plus haut à moyen-terme pour que, d’ici trois ans, le mythique Scapulaire revienne sur le devant de la scène !

Chamakh ou Gourcuff ? Marouane Chamakh parce que c’est un attaquant formé au club et qui a toujours clamé haut et fort son affection pour celui-ci. C’est un bordelais pur jus.

Wendel ou Malcom ? Malcom pour moi.

Ramé ou Carrasso ? Je pense qu’Ulrich Ramé à une place plus importante que Cédric Carrasso dans l’histoire du club. La période Carasso est surtout synonyme de déclin même si ça a toujours été le seul à se battre pour le maillot.

Planus ou Henrique ? Pour moi Marc Planus pour les mêmes raisons que Chamakh.

Chalmé ou Mariano ? Idem pour Chalmé.

Baup ou Blanc ? C’est terrible comme question là par contre 😂 Non, plus sérieusement, je pense que le titre de 1999 est le plus beau de l’histoire du club alors je dis Baup mais Blanc n’est pas loin dans la hiérarchie.

Darcheville ou Feindouno ? Feindouno pour le but le plus important de l’histoire du club.

Laslandes ou Cavenaghi ? Lilian Laslandes. Encore une fois j’ai une préférence pour les joueurs du cru et il fait partie de la génération 99. Après Fernando est une icône du football argentin et un grand mec également.

Zidane ou Lizarazu ? Sincèrement je ne peux pas choisir pour celle-ci : les deux ont marqué notre club et je les place dans mon 11 Girondins donc je donne ma langue de bois.

Lescure ou René Gallice ? Sans hésiter Lescure. Déjà pour l’histoire mais surtout par le fait que Gallice n’est, pour moi, pas encore la maison des Girondins. C’est un magnifique stade, certes mais on n’y ressent pas l’identité bordelaise comme à Lescure où, par exemple, les sièges de la Présidentielle sont aux couleurs du Scapulaire.

Un message pour la communauté des girondins sur les réseaux sociaux ?

Je vais commencer par le « négatif ». Je trouve quelque chose de vraiment triste dans la communauté Girondine : les trop nombreuses prises de tête pour des sujets souvent futiles. Je ne cite personne mais je crois vraiment que quand les supporters d’un club se déchirent entre eux, le club lui-même ne peut pas fonctionner correctement, c’est dommage.
En revanche, j’ai rencontré énormément de gens de la communauté sur les réseaux sociaux qui sont aujourd’hui devenus des amis. Je les embrasse donc et je te remercie pour l’interview !

Merci beaucoup Emmanuel 😉 !

Retrouvez les épisodes précédents :

1 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #1] Julien Bée : “Ah ça… des amis évidemment mais j’ai surtout rencontré ma femme au virage Sud en 2003”

2 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #2] Tuturlebordelais : “Le match fou à Monaco quand on gagne 4-3, même mes grands-parents étaient en extase !

3 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #3] Fabcgb : “La communauté du FCGB est très bonne de sympathie”

4 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #4] evlafcgb : “L’OM, leur seum est dans mes veines à tout jamais avec ce 4-1 à domicile”

5 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #5] UltraDJ33 : “Je garde le moral, je me dis qu’à un moment donné ça va revenir et que nous sommes les Girondins de Bordeaux”

6 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #6] Nell : “Si on buvait un coup à chaque pion encaissé on serait tous alcooliques actuellement”

7 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #7] Scap-man : “Il m’avait offert une écharpe des UB87, j’ai craqué à ce moment là”

8 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #8] Lisa : “Quoi qu’il arrive on restera supporters pour toujours”

9 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #9] Jean Claude : “On reviendra au sommet, je vous assure Bordeaux ça peut être un pétard qui n’attend plus qu’une allumette”

10 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #10] GavéGirondins : “Giresse était le patron de ma grand-mère et tout le monde à la maison soutenait les gigis”

11 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #11] Makiti40 : “J’arrive à relativiser et je me dis que de jours meilleurs viendront”

12 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #12] Ultr@marin971 : “Mon grand-père, Jacques Persillon, était un ancien joueur des Girondins dans les années 40”

14 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #14] Anaïs : “J’étais au collège du Haillan, dans la classe des jeunes footballeurs formés aux Girondins dont Gaëtan Laborde”

15 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #15] Alex : “C’était la fiesta non stop sur Bordeaux pendant 48h”

16 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #16] Damien Rabois : “Le quart de finale de Ligue des Champions contre Lyon qu’on aurait dû gagner, on a raté quelque chose cette année là”

17 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #17] Eric Dagrant : “Je pleure et je m’oblige à écouter Kendji Girac en plus”

18 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #18] Hyacinthe : “J’avais vu le dernier match à la patinoire avec mes parents et après on avait été à Lescure pour féliciter les joueurs”

19 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #19] Fib Fab Feub : “Ulrich Ramé, le joueur qui m’a donné envie de jouer gardien de but”

20 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #20] Sébastien : “Ma première venue au Stade de France lors de la finale de Coupe de la Ligue Bordeaux – Lyon, avec la fameuse mitraillette d’Henrique”