Daniel Riolo : “C’est la débandade dans tous les sens… Je ne comprends pas. Ce club est en train de couler”

Daniel Riolo, ce soir dans l’After, a donné son ressenti sur la situation des Girondins de Bordeaux, qui ont une nouvelle fois perdu à domicile ce dimanche, face à Troyes (0-2).

« Yacine Adli n’est pas trop mauvais, il se démerde un petit peu, il parle bien. Sur le terrain, il ne fait rien, donc… Il est sorti à la mi-temps pour se réserver pour l’interview d’après match, parce qu’il est bien en interview d’après match pour analyser. Franchement, c’est… Là où il faut être tout à fait honnête, peu importe qui ça aurait été au niveau des repreneurs, de toute façon il n’y avait pas de blé. Personne n’avait de blé dans l’histoire. De toute façon, Gérard Lopez, si ça descend, il peut partir, il n’a rien mis dedans, donc c’est terminé. Le pâtissier-boulanger, il n’avait pas de blé non plus… Il n’y en avait nulle part, ce n’était qu’avec du prêt. Sauf que, peut-être que d’autres auraient été présents au moins, auraient mis en place une hiérarchie pour au moins sauver le club. Là, il n’y a pas de hiérarchie, Gérard Lopez n’est pas là, Admar Lopes n’est pas un dirigeant, c’est un recruteur… Et l’entraineur, il y en a un qui part, un qui arrive, c’est la débandade dans tous les sens… Je ne comprends pas. Ce club est en train de couler ».

Retranscription Girondins4Ever