François Grenet : “Je suis sûr que c’est un bon groupe, des bons mecs, mais je pense qu’ils ne sont pas armés mentalement pour se révolter, pour se comporter quand on joue le maintien”

Sur France Bleu GirondeFrançois Grenet est revenu sur cette défaite des Girondins de Bordeaux à domicile face à Troyes (0-2).

« Il y a zéro point, et la manière. Mentalement, ce n’est pas le point fort de cette équipe. Ça va être très compliqué de remonter la pente mentalement et si on n’y arrive pas, on sait très bien que dans la position dans laquelle on est, et ce pourquoi on lutte, il y a des équipes qui seront bien plus armées que nous, ça c’est certain. Après, c’est une prise de conscience collective, que ce soit des joueurs, du staff, des dirigeants… Il y a ce qu’on dit et ce qu’on fait. Et ce qu’on fait sur le terrain… Mais en plus, comment dire ça… Je suis sûr que c’est un bon groupe, des bons mecs, mais je pense qu’ils ne sont pas armés mentalement pour se révolter, pour se comporter quand on joue le maintien. Il faut se mettre minable quoi ! Même si on n’est pas beau, on s’en fout, il faut en vouloir plus que l’adversaire. Individuellement, à ton poste, tu dois bouffer l’adversaire et collectivement, on doit bouffer l’adversaire, peu importe la manière ! Quand on joue la survie… C’est déstabilisant ».

Toujours est-il qu’il faudra d’autres valeurs si l’on veut ce maintenir.

« On a trainé la première mi-temps comme un boulet, parce qu’il n’y avait aucun ingrédient qui était présent pour un match de cet enjeu, face à un adversaire qui, lui, par contre, avait conscience de ça, et a surtout mis les bons ingrédients pour prendre des points. Bravo à eux parce qu’ils ont joué comme il fallait dans cette situation-là ».