Eric Rabesandratana : “Heureusement que c’était Bordeaux en face…”

Photo by Dave Winter/Icon Sport)

Eric Rabesandratana, dans Le Parisien, est revenu sur les sifflets à l’encontre de Lionel Messi et Neymar, mais également sur le visage affiché par le club de la capitale face aux Girondins de Bordeaux, qui étaient encore plus faibles mentalement parlant. Heureusement d’ailleurs que ce fut le FCGB en face selon lui…

« Ils sifflent des symboles. C’est ça qu’ils font aujourd’hui. Les gens sont tellement déçus, ils y ont tellement crû… Le fait de siffler, c’est à la hauteur de la déception que tu as par rapport aux attentes. Mais Messi et Neymar, ce n’est pas le même combat […] Déjà, la première mi-temps proposée par les mecs… Mais c’est inadmissible ! Je m’attendais à une réaction, un peu de caractère. Là, j’ai vu des enfants qui s’étaient fait engueuler et qui ne faisaient rien. Et ce n’est pas normal. Tu ne peux pas donner le spectacle que tu as proposé en première mi-temps. Je comprends que tu sois déboussolé. Mais, non, ta réaction doit être différente. Ça veut dire sinon que tu confirmes le fait qu’on se dise : ah ben, il n’ont pas assez de caractère pour passer des trucs… Là tu as montré sur la première mi-temps que c’était ça. Et heureusement que c’était Bordeaux en face… ».

Preuve que l’on n’a pas rêvé. Il y avait bien quelque chose à faire, mais encore fallait-il s’en donner la peine…