[Paroles de supporters #43] Vincent Mestrot : “Mon grand-père, oncles et tantes, abonnés au Stade m’ont dit à l’âge de 7 ans : Les gentils, c’est Bordeaux, les méchants, c’est Marseille”

Aujourd’hui dans “Paroles de supporters épisode 43”, nous sommes avec Vincent Mestrot, membre de la team “J’irai mater chez vous”, “le Mardi c’est Rugby” avec Eric Dagrant et supporter des Girondins de Bordeaux, présent sur Twitter et La Tribune des Girondins.

Bonjour Vincent  🙂 !

Peux-tu te présenter auprès des supporters en quelques mots ?

Vincent, 42 ans, Agent Administratif en Mairie.

D’où supportes-tu les Girondins et depuis quand ?

Je les soutiens (supporter, c’est uniquement ces dernières semaines !) depuis 35 ans (1987), et depuis la Seine et Marne.

Qui t’a donné cette passion pour les Marines et Blancs ?

Mon grand-père, oncles et tantes abonnés au stade m’ont dit à l’âge de 7 ans : Les gentils, c’est Bordeaux, les méchants, c’est Marseille. A 7 ans, il est des choses qui restent gravées.

Est-ce que tu regardes les matchs en famille ? Entre amis ? En solo ?

Je regarde les matchs seul principalement, ma famille n’étant pas dans la mouvance, ni footballistique, ni Girondins.

Est-ce que tu viens souvent au stade ? Si oui es-tu abonné dans un groupe ou via le club ?

Je ne me déplace au stade qu’en de très rares occasions, vacances notamment. Cette année, j’ai fait Clermont et Lille. Après, j’ai eu l’opportunité de me déplacer pour les matchs de présaison, notamment le challenge Emiliano Sala en juillet à Orléans.

(Photo by Eddy Lemaistre/Icon Sport)

Si tu ne vas pas au stade, comment fais-tu pour suivre les Girondins ?

Je regarde les matchs en streaming pirate !

As-tu déjà fait des déplacements ? Si oui lesquels ? Et tes prochains envisagés ?

J’ai eu l’occasion par deux fois de me retrouver dans le parcage visiteur, au milieu des années 90. Une fois à Paris en 94 et l’autre à Auxerre en 96. Mais je ne prévois pas de déplacements organisés !

Quels sont tes meilleurs souvenirs depuis que tu supportes le FCGB ?

Je me souviens avoir eu beaucoup de mal à dormir après Bordeaux – Milan, et être arrivé au lycée le lendemain en brandissant fièrement la Une de l’Equipe. Bordeaux – Marseille 99 reste le must en championnat. Et j’étais au Parc pour le lob de Pauleta.

Photo Icon Sport

Comment tu t’informes sur les girondins ? Par quels supports ?

Le site officiel du club, bien sûr, je guette les conférences de presse. Les insiders de Twitter sont à prendre avec des pincettes. Mais il arrive qu’ils tombent juste !

As-tu déjà fait des choses en lien avec les Girondins sur les réseaux sociaux ? (Emissions, chroniqueur, intervenant, invité, pages, groupes, vidéos…)

Mon principal fait d’armes est d’accompagner notre maître de cérémonie Eric Dagrant dans son aventure « J’irai Mater Chez Vous ». Tous les matchs des Girondins à l’extérieur depuis votre salon, en direct sur France Bleu Gironde. Je m’occupe de toute la partie graphique et Instagram.

As-tu rencontré d’autres supporters au stade ou en dehors, grâce à tous ces lieux de partage ?

Malheureusement pas.

Si tu devais faire ton onze type des joueurs girondins ?

Dropsy – Thouvenel – Battiston – Planus – Lizarazu – Tigana – Fernando – Giresse – Laslandes – Pauleta – Lacombe

Ton joueur que tu as adoré ?

Mon idole est et restera à jamais Bixente Lizarazu.

Photo Icon Sport

Ton joueur que tu aimerais oublier ?

J’avais beaucoup d’affection pour Fahid Ben Khalfallah. Sinon, on a eu un sacré paquet de saucisses. Paulo Miranda est un exemple merveilleux.

Ton coach préféré ?

Elie Baup. J’étais trop jeune pour Aimé Jacquet.

Celui que tu n’as pas aimé ?

Je n’ai jamais compris Vladimir Petkovic.

Comment vis-tu cette longue période de disette aux Girondins (sans titre depuis 2013) ? Tu relativises ?

Cela commence à faire long, mais en même temps, tant qu’il y aura le PSG, les 19 autres clubs de l’élite devront se contenter des miettes pour étoffer leur palmarès. Surtout depuis que la Coupe de la Ligue a disparu.

Demain tu es directeur du recrutement avec un bon portefeuille tu prends quels joueurs en L1? Et à l’étranger ? (on a le droit de rêver hein !)

J’aime beaucoup Hugo Ekitike le Rémois, qui a fait forte impression sur les deux dernières saisons, le Messin Thomas Delaine, qui nous avait fait beaucoup de mal la saison dernière, ou encore le Rennais Jeremy Doku. A l’étranger, je reste un grand fan d’Aymeric Laporte (Manchester City), et Edinson Cavani (Manchester United).

Si Petkovic n’était pas venu, tu aurais voulu quel coach et pourquoi ?

Comme je fais beaucoup dans l’affectif, j’ai une tendresse particulière pour le personnage et le discours de Jean-Marc Furlan (Auxerre). Il aime le jeu, il aime le club, il a une grande connaissance du football. Je ne sais pas si les résultats auraient été meilleurs, mais ce type me plaît beaucoup.

Tes souhaits pour les Girondins ?

En 1. Le maintien. En 2, continuer sur la lancée. Nous avons un effectif de qualité. Notre colonne vertébrale est solide, les recrutements (à part Ricardo Mangas et Fransergio) sont plutôt judicieux. Cela ne peut pas s’arrêter comme ça. Les Girondins de Bordeaux méritent une place plus en adéquation avec leur statut.

Chamakh ou Gourcuff ? Gourcuff, pour ce côté magie qu’il a apporté.
Wendel ou Malcom ? Et ben j’en sais rien.
Ramé ou Carrasso ? Ramé
Planus ou Henrique ? Planus, le débat n’a même pas lieu.
Smertin ou Costa ? Smertin, et de loin !
Chalmé ou Mariano ? Chalmé pour le scapulaire, Mariano pour les performances.
Baup ou Blanc ? Baup pour la longévité.
Denilson ou Savio ? Celle-là est dure. Je regrette qu’on ne les ait pas gardés plus longtemps tous les deux. Mais Savio, c’était quand même soyeux.
Darcheville ou Feindouno ? On peut les séparer ?
Laslandes ou Cavenaghi ? Laslandes bien sûr, mais on l’aime, Cavegoal.
Fernando ou Diarra ? Fernando.
Zidane ou Lizarazu ? Si vous avez bien tout lu, la réponse arrive d’elle-même. Lizarazu, bien évidemment.
Lescure ou René Gallice ? Enormément de souvenirs à Lescure, mais il faut quand même reconnaitre que Gallice est un magnifique écrin.
Poko ou Maazou ? Maazou, quelle question. Punchline du siècle.

Un message pour la communauté des girondins sur les réseaux sociaux ?

Ne lâchez rien, les amis. Jamais. Les Girondins de Bordeaux sont le club de notre région, ils font partie du patrimoine du football français. Et si nous sommes derniers aujourd’hui, l’avenir sera plus radieux. NE JAMAIS CESSER D’Y CROIRE ! Et bienvenue à David Guion. Même si on n’a pas le choix, vous avez toute ma confiance.

Merci beaucoup Vincent 😉 !

Retrouvez nos épisodes précédents :

1 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #1] Julien Bée : “Ah ça… des amis évidemment mais j’ai surtout rencontré ma femme au virage Sud en 2003”

2 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #2] Tuturlebordelais : “Le match fou à Monaco quand on gagne 4-3, même mes grands-parents étaient en extase !

3 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #3] Fabcgb : “La communauté du FCGB est très bonne de sympathie”

4 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #4] evlafcgb : “L’OM, leur seum est dans mes veines à tout jamais avec ce 4-1 à domicile”

5 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #5] UltraDJ33 : “Je garde le moral, je me dis qu’à un moment donné ça va revenir et que nous sommes les Girondins de Bordeaux”

6 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #6] Nell : “Si on buvait un coup à chaque pion encaissé on serait tous alcooliques actuellement”

7 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #7] Scap-man : “Il m’avait offert une écharpe des UB87, j’ai craqué à ce moment là”

8 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #8] Lisa : “Quoi qu’il arrive on restera supporters pour toujours”

9 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #9] Jean Claude : “On reviendra au sommet, je vous assure Bordeaux ça peut être un pétard qui n’attend plus qu’une allumette”

10 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #10] GavéGirondins : “Giresse était le patron de ma grand-mère et tout le monde à la maison soutenait les gigis”

11 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #11] Makiti40 : “J’arrive à relativiser et je me dis que de jours meilleurs viendront”

12 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #12] Ultr@marin971 : “Mon grand-père, Jacques Persillon, était un ancien joueur des Girondins dans les années 40”

14 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #14] Anaïs : “J’étais au collège du Haillan, dans la classe des jeunes footballeurs formés aux Girondins dont Gaëtan Laborde”

15 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #15] Alex : “C’était la fiesta non stop sur Bordeaux pendant 48h”

16 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #16] Damien Rabois : “Le quart de finale de Ligue des Champions contre Lyon qu’on aurait dû gagner, on a raté quelque chose cette année là”

17 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #17] Eric Dagrant : “Je pleure et je m’oblige à écouter Kendji Girac en plus”

18 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #18] Hyacinthe : “J’avais vu le dernier match à la patinoire avec mes parents et après on avait été à Lescure pour féliciter les joueurs”

19 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #19] Fib Fab Feub : “Ulrich Ramé, le joueur qui m’a donné envie de jouer gardien de but”

20 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #20] Sébastien : “Ma première venue au Stade de France lors de la finale de Coupe de la Ligue Bordeaux – Lyon, avec la fameuse mitraillette d’Henrique”

21 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #21] ManuHoarau : “J’ai été pris immédiatement dans le truc, sans toutefois comprendre que je venais de trouver mon véritable club de cœur3

22 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #22] Branque33 : “Tous les grands clubs renaissent un jour, nous renaîtrons”

23 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #23] Marion : “Ma première fois au stade j’avais 6 ans, on avait fais le déplacement en famille depuis le Pays Basque”

24 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #24] Jim Maurel : “Mon oncle m’a donné la passion des Girondins en m’amenant voir des matchs”

25 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #25] Ghiles Grd : “J’espère que les supporters resteront toujours fidèles et derrière le club car c’est un club historique”

26 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #26] Menehem02 : “Le jour du sacre à Caen, le fan club local de l’OM avec qui nous avions suivi durant 9 mois ce mano à mano, m’avait réservé une haie d’honneur”

27 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #27] Tony : “Je regarde les matchs en famille, avec mes deux petites de 7 mois et ma femme”

28 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #28] Nicolas Fcgbfan : “Mon frère s’était confectionné un drapeau tellement grand que les gens râlaient derrière”

29 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #29] Alexandre Mainvielle : “Peu importe où nous serons, je veux que ce club garde son identité historique en Europe et dans le Monde”

30 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #30] Cris Paolo : “Mon frère le plus jeune était rentré dans la mairie et au balcon avec des joueurs”

31 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #31] Flom24 : “J’étais présent pour “Adieu Lescure”, une après-midi et soirée riches en émotions”

32 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #32] Recruteur66 : “Je suis scout professionnel depuis 16 ans et j’ai exercé mon métier aux Girondins”

33 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #33] Giron_Dingue : “Sans savoir pourquoi, la passion pour le club a débuté ce soir là, j’avais 10 ans”

34 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #34] Laurent Bellion : “Inadmissible de rentrer sur un terrain avec ce maillot et ne pas se donner a 100%”

35 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #35] Valentin Sauviac : “Au Virage Sud, on devient tous frères. Sauter dans les bras d’un mec qu’on ne connaît pas lorsque l’on plante un but… Y’a quoi de plus beau sérieux ?”

36 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #36] Vavasazzo : “Mon grand frère m’avait dit, si tu n’es pas pour Bordeaux tu n’es plus mon frère”

37 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #37] Clarisse : “J’ai fais la promotion des maillots 2021/2022 et du coup j’ai ma tête dans les 2 boutiques”

38 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #38] BobbyScuit : “Je suis abonné depuis mes 18 ans. Il me fallait le permis pour aller au stade”

39  Girondins4Ever – [Paroles de supporters #39] Protin : “Je ne me suis jamais mis à genoux dans un stade mais ce jour-là, sur le côté gauche du Virage Sud à Lescure, je l’ai fait”

40 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #40] Thibaud : “Peu importe le match, la compétition, le temps, les circonstances, j’allais au stade”

41 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #41] SnakiLL : “Je reste persuadé qu’un jour la boucle sera bouclée, son destin est de finir par entrainer les Girondins avant la fin de sa carrière”

42 Girondins4Ever – [Paroles de supporters #42] Anthony_M64 : “L’épopée de 1996 a été le début d’un véritable coup de cœur et amour pour ce club”