Florian Brunet : “On règlera nos comptes après, on fera le bilan après, mais là ce n’est pas les joueurs que vous sanctionnez, c’est l’histoire. C’est grave. On se trompe de cible”

Sur Girondins Analyse, Florian Brunet en a appelé aux supporters des Girondins de Bordeaux, à ce qu’ils remplissent au maximum le stade dimanche face à Montpellier.

« L’heure de vérité c’est dimanche. On veut une attitude qu’on a commencé à bien voir pour Monaco et Clermont. Contre Troyes, se voir plus beaux, j’espère qu’ils ont compris la leçon. Et là, ce ne sont plus des équipes qui vont nous faire courir après le ballon comme Paris […] Ils ont conscience qu’il ne faut plus se louper, et de toute façon il n’y a plus que dix matches. On va le savoir maintenant si ces gens-là ont du caractère, on ne l’a qu’entrevu. Parfois, il faut chercher les aspects positifs qui donnent espoir ».

« Il y a une espèce de sanction de la part des supporters, qui sont déçus par rapport aux résultats. Je leur dis que dans le fond ils ont raison, qu’on les comprend, mais ne jouez pas avec notre histoire… On le regrettera après. On règlera nos comptes après, on fera le bilan après, mais là ce n’est pas les joueurs que vous sanctionnez, c’est l’histoire. C’est grave. On se trompe de cible. J’en appelle à tout le monde, il faut faire mentir les pronostics qui annoncent une affluence assez décevante dimanche. Motivez tout le monde, pensez aux bons moments qui vous ont fait vivre les Girondins de Bordeaux ».

Retranscription Girondins4Ever