Yon Ecenarro : “Est-ce que cela ne va pas poser problème dans le sprint final d’avoir 8 ou 9 joueurs en prêt ?”

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, a abordé le sujet des joueurs. Au coup d’envoi il y a seulement trois joueurs qui étaient au club la saison dernière, Costil, Mara et Hwang.

Est-ce qu’on peut comprendre un club quand on a une équipe de départ qui est constitué à majorité, de joueurs à peine arrivés depuis 8 mois maximum ?

 

“C‘est très difficile. Après, n’importe quel mercato c’est pile ou face et le mercato d’hiver encore plus. Là, on a fait un choix qui était financier, deux plutôt partir sur des prêts avec des options d’achat. Là, on est dans le nœud du problème. Est-ce que cela ne va pas poser problème dans le sprint final d’avoir 8 ou 9 joueurs en prêt ? Inconsciemment ils peuvent se dire qu’entre le bordel qu’il y a au club, les supporters, on se fait agresser entre guillemets, ils peuvent se dire ça. Mais ils peuvent entre guillemets flipper et se dire que dans 8 ou 9 matchs, je rentre dans mon club. Inconsciemment, cela peut rentrer dans les têtes. Gérard Lopez nous avait répondu qu’en gros c’est le club qui choisirait s’ils repartent ou non. Je ne vois pas bien comment, sauf s’il y a vraiment des options obligatoires…. Mais on ne va pas me faire croire qu’on va garder des joueurs comme Elis, Ahmedhodzic, Ignatenko, Guilavogui… On va pas leur mettre un couteau sous la gorge et leur dire tu n’as pas le choix tu viens en D2. Je n’y crois pas.

 

 

Retranscription Girondins4Ever