Pablo Castro : “J’ai décidé de retourner au Brésil, sans rien. J’ai demandé la résiliation de mon contrat, j’ai renoncé à mon contrat”

Dans Globo, Pablo Castro a fait le bilan de son passage en Europe, et notamment aux Girondins de Bordeaux, là où il resta le plus de temps.

“En Europe, tu dois travailler dur. Je suis un joueur avec beaucoup de détermination, de concentration et qui fait beaucoup d’efforts. Je suis très minutieux. Je fais toute une préparation pour les matches et les entraînements. Je ne dis pas ça pour me mettre en avant. Je suis un gars costaud, je suis droitier, mais je joue aussi avec mon pied gauche. Je ne pense pas qu’il y ait grand chose à dire. L’intensité dans le football européen est très bien pressurisée, il y a beaucoup d’intensité. Les attaquants sont très intenses, mais mon adaptation ici ne sera positive que si je maintiens l’intensité que j’avais dans le football européen”.

Puis il expliqua son choix de quitter la Russie, qui est en pleine guerre avec l’Ukraine.

“Tout le monde pensait qu’il serait très facile de recruter des joueurs de Russie et d’Ukraine. La guerre ne profite à personne, mais je crois que la chose la plus importante est la volonté des deux parties. Lorsque cela est convenu d’un commun accord, les chances que cela fonctionne sont très élevées. Nous avons rencontré des difficultés en Russie sur le plan financier. Nous avons quitté le Brésil à cause de la partie financière, justement. Nous ne faisions plus les transactions financières que nous avions l’habitude de faire. Tout cela a créé un malaise personnel. De là, j’ai décidé de retourner au Brésil, sans rien. j’ai demandé la résiliation de mon contrat, j’ai renoncé à mon contrat. Cela me valorise. La direction du Lokomotiv voulait être récompensée en retour, mais c’est difficile à dire. La chose la plus importante est que cela ait fonctionné”.

Traduction Girondins4Ever