Philippe Lucas : “Il y a un monde par rapport à ce qu’il faisait au centre de formation. Il a pris un volume incroyable”

(Photo by Pascal Della Zuana/Icon Sport)

Dans Sud Ouest, Philippe Lucas, ancien formateur et entraineur au centre de formation des Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur “l’explosion” de l’ancien bordelais, Aurélien Tchouaméni.

« Il est plus régulier et il a pris la mesure du poste. Il n’est jamais blessé non plus, ce qui lui permet d’enchaîner les matchs avec Monaco, de prendre de la confiance. Il y a un monde par rapport à ce qu’il faisait au centre de formation. Il a pris un volume incroyable […] Il continue de grimper étape par étape. Maintenant, il faudra confirmer à la Coupe du Monde et s’il gagne, il sera à son apogée, à seulement 22 ans. Je n’ai pas d’inquiétude sur sa capacité à durer car je connais son sérieux, son envie d’apprendre. C’est un buvard. Il va devenir un taulier ».

Le principal intéressé, s’est exprimé dans Le Parisien sur son tempérament, toujours calme, ainsi que son avenir, qui se dessinerait forcément à l’étranger ?

“Cela fait partie de mon caractère. Je ne suis pas quelqu’un qui pose problème. J’ai envie de travailler et progresser. Quand on arrive dans un groupe champion du monde on ne peut pas se permettre à faire du boucan. Je reste très calme c’est aussi le cas) à Monaco. Je reste focaliser sur le travail et la progression […] Je ne sais pas, c’est peut-être une discussion que je dois avoir avec le sélectionneur. Mais, il ne faut pas forcément être un joueur du Real Madrid ou de Manchester City pour être appelé en sélection. On voit des joueurs ici qui évoluent aussi dans de très bons clubs comme Wissam (Ben Yedder) et moi à l’AS Monaco. Aujourd’hui j’ai eu quelques titularisations en Bleu et je suis joueur de l’AS Monaco donc ce n’est pas une question que je me suis posée pour le moment”.