Pascal Feindouno : “Je faisais tout le temps la fête après les matches. Bon, après une défaite, je la faisais à la maison”

Photo Icon Sport

Dans Ouest-France, Pascal Feindouno est revenu sur sa carrière de joueur professionnel. L’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux s’est ainsi remémoré sa “plus grosse prise de bec”. “Personnellement, je n’avais pas ce tempérament-là. Mais j’ai le souvenir d’une dispute dans le vestiaire à Bordeaux entre Christophe Dugarry et Eduardo Costa. Les deux avaient un fort caractère. Ils se sont disputés jusqu’à se battre ! Ça cognait. Nous, à côté, on rigolait”.

A l’inverse, et dans un domaine plus joyeux. L’ancien bordelais a été invité à s’exprimer sur la plus grosse fête d’après-match à laquelle il a participé. Réputé fêtard, il ne donnera pas de moment précis. “Ouh là là… Je préfère rester discret, sinon, c’est dangereux (rires). Je faisais tout le temps la fête après les matches. Bon, après une défaite, je la faisais à la maison. Mais quand on gagnait, je sortais, c’est normal, il faut bien célébrer la victoire. À l’époque, on pouvait davantage se le permettre. Aujourd’hui, les gens parlent beaucoup, il y a les médias, les photos, les réseaux sociaux. Avant, il n’y avait pas tout ça. Désormais, c’est plus difficile, on hésite avant de sortir. Donc on fait attention, même si j’ai terminé ma carrière (sourire)”.