Stéphane Carpentier : “Le début de saison avait été un peu tendu avec un nouvel entraîneur Jocelyn Gourvennec qui avait été critiqué par les supporters avant même de s’asseoir sur le banc”

Sur France Bleu Gironde, Stéphane Carpentier, journaliste pour “La Voix du Nord”, s’est exprimé sur l’atmosphère lilloise qui est nettement plus tranquille a priori.

 

La saison de Lille n’a pas été si simple que ça, notamment la première partie puisqu’il y avait énormément d’attente autour d’un club qui a quand même été champion de France la saison dernière, même si tout ça semble déjà loin maintenant. Donc le début de saison avait été un peu tendu avec un nouvel entraîneur Jocelyn Gourvennec qui avait été critiqué par les supporters avant même de s’asseoir sur le banc. Les supporters s’attendaient à un coach de dimension internationale entre guillemets. Lille a eu un début de saison compliqué en championnat, également compliqué en Ligue des Champions. Et finalement à l’abord du sprint final Lille est dans les clous au niveau de son objectif parce que c’était le top 5 et ils en sont tout près. Et c’était de bien figurer en Ligue des Champions. Il y a quand même eu 3 victoires et un 8ème de finale contre Chelsea. Le bilan est plutôt positif pour Lille et on va dire que l’atmosphère s’est un peu calmée après un automne un petit peu agité.

 

Le LOSC est en pleine bourre en ce moment. Sur les 5 derniers matchs il y a 2 nuls et 3 victoires.

 

“C’est ça. Alors après sur les 5 derniers matchs on va dire que le bilan est très positif. Après dans le jeu, Lille ce n’est pas une équipe qui écrase ses adversaires et d’ailleurs l’année dernière, ce n’est pas un champion qui a écrasé le championnat. L’année dernière c’était 22 victoires dont 12 par un but d’écart. Cette année, c’est encore beaucoup de succès étriqués, de la solidité. C’est une équipe qui prenait pas mal de buts jusqu’à la trêve de Noël et qui paradoxalement, prend moins de buts mais en marque aussi beaucoup moins. Une animation beaucoup plus tiède que ce qu’on a pu voir jusqu’à Noël, comme par exemple lors du match aller au Matmut où Lille avait réussi à marquer 3 buts.”

 

Retranscription Girondins4Ever