Dominique Arribagé : “C’est un signe qui n’est quand même pas très positif pour les bordelais d’avoir un capitaine tout frais comme ça qui arrive, et qui est aussi marqué”

Dominique Arribagé a expliqué qu’il allait falloir régler les problèmes offensifs pour les Girondins de Bordeaux dès la prochaine rencontre face à Metz, pour continuer d’avoir des chances de se maintenir.

« C’est le signe que ça ne va pas car c’était le point fort des bordelais, ils encaissaient énormément de buts, mais ils faisaient partie des meilleures attaques du championnat à ce moment-là, avec un Hwang Ui-Jo qui marquait, un Alberth Elis qui marquait… Là, deux buts en huit matches, c’est insuffisant pour les remporter. A eux de retrouver cette cohérence. Le match de Montpellier, c’était encore autre chose cela dit. J’ai regardé le match, et ils se sont trop précipités, ils n’ont pas été lucides sur la situation. Il suffisait d’attendre, de décaler, et trouver vraiment la bonne situation pour se mettre dans des positions très préférentielles, et ça n’a jamais été le cas. Ils se sont toujours précipités. Il y a eu des tirs, certes, mais une inefficacité criante ».

Le consultant et ancien entraineur espère que ce nul à Lille aidera les joueurs au niveau psychologique, puisqu’il garde en tête l’image de Josuha Guilavogui en après match face à Montpellier (0-2).

« On a du mal à trouver les leviers, alors que beaucoup ont été activés. Il y a une attaque qui va mal, une défense qui prend des buts, c’est compliqué… Ce qui m’a vraiment marqué, c’est la réaction de Josuha Guilavogui après la défaite des Girondins à domicile face à Montpellier. C’est une interview qui m’a vraiment marqué. Josuha Guilavogui vient d’arriver, au mercato de janvier, donc il aurait dû amener de la fraicheur au groupe. Et le voir aussi abattu après un tel match, cela veut dire que ça ne va pas du tout. C’est un signe qui n’est quand même pas très positif pour les bordelais d’avoir un capitaine tout frais comme ça qui arrive, et qui est aussi marqué ».

Prime Video

Retranscription Girondins4Ever