Patrick Estampe : « A priori il n’y a plus personne non plus dans la chaise du Président »

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur France Bleu Gironde, Patrick Estampe, vice-président de l’US Bouscat, et supporter abonné aux Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur la défaite à Angers 4-1, lors de la dernière journée de championnat où on perd sur un premier but gag, on revient puis on coule.

 

« Ce sont tous les maux de la saison qui sont résumés dans le match qu’on a vu. […] C’était une catastrophe quand on voit comment ça s’est passé, de la façon dont ça s’est passé. Il n’y a plus rien du tout dans cette équipe, plus d’âme, plus d’envie, plus personne sur le banc. A priori il n’y a plus personne non plus dans la chaise du Président. Qu’est-ce qu’on peut faire à part acter le fait qu’on y va droit malheureusement ? Même si en tant que supporters on espère se raccrocher aux branches ou à la dernière branche qui va rester, mais elle peut vite être coupée par Saint-Etienne en cas de bon résultat. Je pense qu’on en est tous à ce constat, c’est un mal pour un bien, pour reconstruire le club, si on peut le reconstruire en Ligue 2. »

 

Ce qui est effrayant c’est ce constat. Certains joueurs d’Angers ne comprenaient pas l’équipe qu’ils avaient en face d’eux.

 

« C’est une somme d’individualités mais qui, même en tant que tel, ne se battent plus parce qu’ils voient que celui d’à côté est pire que lui. Ils se disent qu’il y en a marre, ce n’est pas la peine d’aller au charbon parce que derrière ça ne servira à rien. C’est 1 + 1 + 1 et encore… Avant on avait espoir mais ce n’est plus le cas. Ce sont des erreurs de débutants qui ont été faites sur tout ce match là. C’est vraiment catastrophique. »

 

Retranscription Girondins4Ever