Christophe Lepetit : « Les Girondins de Bordeaux font partie de ces clubs en France qui ne sont valorisés au niveau de l’actif, que par l’actif joueurs »

Sur TV7, l’économiste du sport, Christophe Lepetit, s’est exprimé sur ce sur quoi Gérard Lopez s’était penché dès son arrivée aux Girondins de Bordeaux, à savoir créer des actifs autres que l’actif joueurs.

« Bordeaux n’est pas un cas particulier en France, absolument pas. Le cas particulier est plutôt l’Olympique Lyonnais qui est propriétaire de beaucoup d’actifs, en particulier fonciers. Les clubs de football français sont sur un modèle où très souvent leur stade appartient à la collectivité publique, comme à Bordeaux, comme parfois le centre d’entrainement qui appartient également aux collectivités territoriales. Les Girondins de Bordeaux font partie de ces clubs en France qui ne sont valorisés au niveau de l’actif, que par l’actif joueurs. On parlait d’un élément très important, qui est l’aléa sportif. Un autre élément important est cet actif joueurs, donc la valeur est très fluctuante. Vous pouvez avoir un Kylian Mbappé qui éclot un jour et qui va valoir extrêmement cher, et par moment vous avez des choix de recrutement qui sont moins bons, votre centre de formation qui produit moins de talents… Au bout du compte, votre actif joueurs n’a pas la valeur que vous escomptiez, et au moment d’aller sur les marchés financiers, ça peut être un élément assez difficile ».

Retranscription Girondins4Ever