Marc Planus : « Je n’ai pas envie de rentrer dans une banque. Maintenant, il faut montrer patte blanche à l’entrée… C’est tout ce que je fuis, ça ne me correspond pas »

Sur ARL, Marc Planus a donné son avis sur le centre d’entrainement du Haillan, qui n’est aujourd’hui plus ouvert pour les supporters des Girondins de Bordeaux, ni pour quiconque personne qui n’a pas au préalable demandé l’autorisation, ni pris rendez-vous.

« Je ne m’y arrête même pas au Haillan, alors que je passe souvent devant… Je n’ai pas envie de rentrer dans une banque. Maintenant, il faut montrer patte blanche à l’entrée… C’est tout ce que je fuis, ça ne me correspond pas, et je n’ai pas connu ça. Il y a des anciens joueurs qui ont été refoulés à l’entrée du centre d’entrainement ! Mais ça, c’est inconcevable à Bordeaux… Mais c’est tout simplement ce qu’on est devenu. Aujourd’hui, Bordeaux, c’est devenu ça. Le constat est là. On ne fait plus rêver. On ne fait plus rêver les gamins qui jouent dans le District de Bordeaux, en Nouvelle Aquitaine, des gamins qui rêvaient en premier lieu de venir jouer à Bordeaux. On ne fait plus rêver parce qu’on a bouffé tout ça. Je l’ai dit il y a longtemps, et je l’ai dit aussi à Monsieur Longuépée qui m’avait convoqué un jour. Le Haillan était fermé, et il nous avait ouvert le restaurant pour qu’on déjeune tous les deux, parce qu’il voulait entendre ce que j’avais à dire alors que je n’avais aucune intention de vouloir revenir au Haillan. Je lui ai dit : ‘vous voulez que votre club ressemble à quelque chose ? Alors, déjà, mettez des personnes qui soient concernées par le club, qui ont quelque chose à transmettre’. J’ai milité pour que Matthieu Chalmé continue en réserve. Je ne dis pas que ces anciens joueurs sont des futurs Mourinho, je dis juste par contre qu’ils transmettront quelque chose que les autres ne pourront pas transmettre : l’histoire du club, et l’identité qu’on a reçue, avec l’éducation qu’on a eue avec Claude Bez, Jean-Louis Triaud, un peu avec Alain Afflelou…. Ça, si on ne l’a pas vécu, on ne peut pas le connaitre ».

Retranscription Girondins4Ever