Stephen Brun : « Bordeaux est un club qui continue de vivre comme si c’était le grand Girondins européen. Il y a à peu près 300 salariés dans ce club, ils vivent comme le Real Madrid en fait… »

Sur le thème « Les Girondins vont-ils s’en relever ? », Stephen Brun estime que Bordeaux ne se relèvera pas tout de suite d’une descente en Ligue 2.

« Si les Girondins vont s’en relever ? Non. Déjà, il y a eu une bonne nouvelle face à Lorient, c’est que Bordeaux n’a pas pris du but. 0-0, c’est quand même un bon point défensivement. Mais si on redevient un peu sérieux, pourquoi je suis très inquiet… Si Bordeaux repart en Ligue 2, cela veut dire qu’ils auront fait du très bon travail cet été. Il y a une vraie inquiétude financière… Gérard Lopez, certes, a sauvé le club, ça, on ne peut pas lui enlever. On peut le blâmer sur beaucoup de choses cette saison. La dette est toujours là, il y a 40-50 millions de dette… Il y a un vrai problème financier. Ensuite, Bordeaux est un club qui continue de vivre comme si c’était le grand Girondins européen. Il y a à peu près 300 salariés dans ce club, ils vivent comme le Real Madrid en fait… Ils n’ont pas su s’adapter à leur niveau sportif. Ça va être un carnage cet été une descente en Ligue 2. Dans les bureaux, il y en a qui vont prendre un solde de tout compte… Il va falloir licencier à tours de bras, les joueurs vont devoir revoir leurs salaires à la baisse… Je suis très inquiet parce que quand Gérard Lopez a repris le club, il avait comme objectif de rester en Ligue 1. En Ligue 2, tout est bouleversé, et financièrement, c’est catastrophique […] Gérard Lopez récolte toute la merde qu’a fait King Street pendant trois ans… Oui, on peut tomber sur Gérard Lopez, il a fait des conneries, mais il n’y aurait pas eu cette saison de Ligue 1 si Gérard Lopez n’était pas venu ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever