Clément Carpentier : « Ca ne pouvait que mal finir et finalement les Girondins n’ont donc que ce qu’ils méritent. Un immense échec sportif »

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Clément Carpentier, sur France Bleu Gironde, s’est exprimé sur les Girondins de Bordeaux, désormais quasiment en Ligue 2.

« Ce n’est pas moi qui le dit mais David Guion : Bordeaux a ce qu’il mérite. Le club ne récolte finalement que ce qu’il a semé depuis l’été dernier. Tout d’abord une impréparation avec un rachat du club mi-juillet, un nouveau coach nommé une semaine avant le début du championnat, et des recrues débarquées à la dernière minute fin août. Ensuite, des choix sportifs catastrophiques tout au long de la saison, que ce soit des deux entraineurs, incapables de fédérer, ou des treize recrues pour la plupart absolument pas au niveau de la Ligue 1. Et que dire de la gestion du vestiaire des Girondins de Bordeaux où Laurent Koscielny a carrément été viré en plein milieu de la saison, ou le vice-capitaine qui a été accusé de racisme toujours sans preuves aujourd’hui, et surtout sans réaction de son club. Bref, ça ne pouvait que mal finir et finalement les Girondins n’ont donc que ce qu’ils méritent ».

Et pour le journaliste, Gérard Lopez est le premier responsable.

« C’est tout simplement le propriétaire et président du club. La première saison de l’homme d’affaires est donc un immense échec sportif. Pour la première fois de la saison, Gérard Lopez a été visé par des banderoles samedi dernier dans le Virage Sud par les Ultramarines. ‘direction absente, laxiste, avoir sauvé le club ne peut pas tout excuser’, ou encore ‘Gérard Lopez, de la promesse du Top10 à l’enfer’. Un Gérard Lopez qui n’était encore une fois pas présent samedi soir, ce qui la fout mal. Peu importe son excuse. L’époque où il était présenté comme le sauveur du club est aujourd’hui bien terminée et elle parait même bien loin ».

Retranscription Girondins4Ever