Clément Carpentier : « Depuis une dizaine de jours, Gérard Lopez multiplie les réunions avec eux pour tenter de boucler un plan d’affaires pour la Ligue 2 et donc garder la main en vue de la saison prochaine »

Clément Carpentier, sur France Bleu Gironde, a expliqué que dans la descente des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez était le premier responsable.

« Ça souffle très fort autour du propriétaire et Président du club ces dernières semaines. Comme l’a résumé une banderole des Ultras : avoir sauvé le club il y a un an ne peut pas tout excuser. Aujourd’hui, les mêmes qui l’on qualifié justement de sauveur du club, seraient prêts à le voir avec du goudron et des plumes. Il faut dire que Gérard Lopez y met du sien, entre l’échec sportif retentissant, cette descente probable en Ligue 2, et cette gestion au quotidien des Girondins de Bordeaux, il donne du grain à moudre à beaucoup de monde. Alors que l’ambiance est déjà donc très fraiche au sein du club, les partenaires commencent à sortir du bois pour leur demander des comptes. Ils ont rédigé et une lettre et celle-ci s’est même transformée en pétition. Comme les Ultras, ils demandent notamment la nomination d’un Président délégué. En revanche, le patron des Girondins de Bordeaux est épargné par les institutions, que ce soit la mairie, ou la métropole »

Gérard Lopez est-il assuré d’être présent la saison prochaine à la tête du club ?

« Même s’il est propriétaire du club, il est à la merci de ses créanciers, les deux fonds d’investissement Fortress et King Street, qui peuvent l’écarter en raison notamment de cette relégation. Mais pour l’instant, ce ne serait pas la tendance. Depuis une dizaine de jours, Gérard Lopez multiplie les réunions avec eux pour tenter de boucler un plan d’affaires pour la Ligue 2 et donc garder la main en vue de la saison prochaine. Pour l’instant, on reste optimiste dans l’entourage de Gérard Lopez et du Président des Girondins de Bordeaux sur le fait de trouver un accord ».

Retranscription Girondins4Ever