Alain Roche : « Ce club vivait au-dessus de ses moyens. Il va falloir revenir sur des bases beaucoup plus saines, ce qui devait être fait… »

Alain Roche n’a pas caché ses craintes quant à l’avenir des Girondins de Bordeaux, estimant qu’ils n’étaient pas sûrs de reprendre en Ligue 2 la saison prochaine.

« Déjà, il faut savoir si Monsieur Lopez sera là l’année prochaine, ce que je ne crois pas. Il n’était pas là lors du dernier match. J’attends de voir. D’après ce que j’ai vu, il va quand même falloir trouver 40 millions d’euros… Ce qui n’est pas rien. La chance de Bordeaux c’est que le nouveau fonds d’investissement, CVC, va donner 16.5M€, il y a aussi l’aide à la relégation, et il faudra vendre des joueurs aussi pour tenter d’éponger cette dette-là. Mais après, il va falloir trouver d’autres moyens financiers pour restructurer ce club. Il va falloir licencier du monde. Ce club vivait au-dessus de ses moyens, avec des salaires de joueurs de Champion’s League, pas du tout à la hauteur des ambitions qui étaient affichées. D’abord, ces ambitions étaient beaucoup trop hautes, un peu comme Saint-Etienne. Il va falloir revenir sur des bases beaucoup plus saines, ce qui devait être fait… C’est pour ça que je dis que ce n’était pas idiot de faire cette révolution, même si elle a été trop brutale à mon avis. On aurait dû s’appuyer sur des gens qui étaient capables de sortir le club de cette situation ».

Canal+Sports

Retranscription Girondins4Ever