Théo Defranne : « Mouscron n’a pas obtenu cette licence. Pourquoi ? Parce qu’ils n’avaient pas payé les salaires, n’étaient pas aux normes des cotisations sociales »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Théo Defranne, journaliste pour Notélé, une télévision régionale belge, a évoqué la situation du club de l’Excel Mouscron, détenu cette saison par Gérard Lopez et qui est aujourd’hui en faillite et n’a plus sa licence pour jouer dans le monde professionnel.

 

« Le club n’est pas encore officiellement en faillite. Pour tout vous expliquer, pour évoluer en Division 1 en Belgique ou en Division 2 comme actuellement Mouscron est, il faut une licence pour évoluer dans le football professionnel. Mouscron n’a pas obtenu cette licence. Pourquoi ? Parce qu’ils n’avaient pas payé les salaires, n’étaient pas aux normes des cotisations sociales parce qu’ils avaient des retards de paiements envers la fédération donc Mouscron n’a pas reçu cette licence, que ce soit en première instance ou en appel. Ils sont donc obligés de redescendre en 4ème division belge, ce qui devrait plus que probablement engendrer une faillite. Il y a justement un Conseil d’Administration en cours (au moment de l’interview). Il y a une nouvelle saga qui s’est rajoutée puisque les membres du CA avaient déjà prévu d’acter la faillite. Pourquoi ? Parce qu’il y a certaines personnes que ça arrange énormément que la faillite soit actée. Cela permettrait évidemment de cacher les cadavres qui sont actuellement dans les placards et d’essayer d’éviter les problèmes judiciaires. Mais il y a un employé du club qui est directeur commercial du marketing, qui est très impliqué à Mouscron et dans son club. Il est venu avec uns piste suisse qui a fourni une lettre de la part du fonds d’investissement suisse qui confirme l’envie de racheter le club. Elle a été donnée au Conseil d’Administration et l’empêche de prononcer une faillite. »

Crédit photo – Nord Eclair

 

On parle des non paiements des salaires notamment. Est-ce c’est juste d’imputer cela à Gérard Lopez ?

 

« Pas que ! Il y a déjà eu pas mal de problèmes économiques sous les ères précédentes. Le gros problème de Mouscron c’est qu’on a souvent donné des salaires un peu mirobolants, que ce soit aussi bien aux joueurs ou que ce soit à certains membres de l’administration. On avait à un moment un Directeur Sportif qui touchait 30 000 euros par mois. Cette saison, pour vous dire, en Division 2 belge, un de nos attaquants gagne 35 000 euros par mois et il joue 5 minutes par match. Vous voyez où est le problème… »

 

A l’issue du Conseil d’Administration, la faillite n’a finalement pas été prononcée. Nouvelle réunion dans deux semaines pour valider un nouveau repreneur, ce qui permettrait au club belge de repartir en D2 amateur.

 

Retranscription Girondins4Ever