Josuha Guilavogui n’écarte pas la possibilité de rester aux Girondins : « Cela pourrait gommer ce sentiment de honte et d’échec sportif »

Le capitaine des Girondins de Bordeaux, Josuha Guilavogui, n’a pas écarté la possibilité de continuer en Gironde, afin de gommer cet échec et cette honte des suites de la descente en Ligue 2, en faisant remonter le FCGB en Ligue 1.

« Oui, l’option d’achat dépendait du maintien ou non du club. Si je sais de quoi mon avenir sera fait, et s’il y a une possibilité que je reste aux Girondins même en Ligue 2 ? Honnêtement, je vais vous répondre très franchement. Comme je l’ai toujours dit, moi, je ne me suis jamais projeté à ce qu’on n’allait pas réussir cette mission de maintien. Maintenant, vous savez, des fois, quand vous avez un sentiment de honte, il faut vite le corriger et trouver le bon challenge. Peut-être que ça pourrait être le bon challenge pour effacer cette descente de mon CV. Je ne sais pas. Il y a énormément de choses à restructurer. Après, j’ai aussi bon espoir. En 1991, Bordeaux était descendu administrativement, et était ensuite remonté directement en première division, avec de jeunes joueurs qui ont fait ensuite une excellente carrière. Il y a des motifs d’espoirs, mais avant de penser à ma petite personne, il y a beaucoup de choses à restructurer. Malheureusement, il y a des employés qui vont perdre leur boulot, et je ne peux pas me permettre de demander à vite stabiliser mon cas, que je vais partir tranquillement en vacances, et penser à la fin de saison… Mais contribuer à la remontée des Girondins en Ligue 1 pourrait gommer ce sentiment de honte et d’échec sportif. Mais ce seront des questions qui viendront dans les futures semaines. Il y a beaucoup de choses à régler avant de parler de mon cas, mais ce n’est pas écarté ».

Retranscription Girondins4Ever