Julien Bée (Gold FM) : « On dit que les Ultras réussissent à prendre des décisions via Gérard Lopez, moi je vous dis que la vérité est toute autre »

Dans Le Point G sur Gold FM, Julien Bée s’est exprimé sur la relation entre Gérard Lopez et les Ultramarines représentés par Florian Brunet.

 

« Je me pose une question qui est humaine : Gérard Lopez depuis qu’il est arrivé, il s’est lié c’est vrai avec les Ultramarines, avec Florian Brunet, qu’il a très souvent au téléphone. Je me pose une question, je me dis que depuis de très nombreuses semaines, Florian Brunet nous dit ‘Gérard Lopez nous affirme qu’on sera en Ligue 2, que le budget sera bouclé, qu’il sera là quoiqu’il arrive’. Quel intérêt pour Gérard Lopez de mentir aux Ultramarines ? Sachant que s’il fait ce genre de choses ça peut vraiment péter. C’est vrai que le dernier match de la saison à Bordeaux est passé mais s’il fait quelque chose comme ça c’est vraiment mettre de l’huile sur le feu. »

 

Il a aussi évoqué les demandes des Ultras qui n’ont pas forcément étaient entendues.

 

« Il a soigné sa com, il a très bien géré son affaire notamment en ayant avec lui les Ultramarines. Je connais un petit peu les responsables des Ultramarines et je sais qu’ils sont quand même, et j’en suis persuadé, des personnes intègres. Mais je pense que Gérard Lopez a très bien joué le coup, c’est-à-dire que les Ultramarines étaient dans la nuit avec Frédéric Longuépée et c’est vrai que Gérard Lopez est arrivé telle une lumière qui a brillé très très fort donc c’était, pour les Ultramarines, pour Florian Brunet et les responsables, une aubaine de pouvoir enfin reparler calmement du sportif, de l’extra sportif aussi, avec le Président qui les a beaucoup écouté. Après il y a certaines choses, on parle du fait que les Ultras sont assez proches du Président mais on se rend compte que la demande la plus importante des Ultras, dès son arrivée, était la nomination d’un Président Délégué. Ils ont formellement identifié Stéphane Martin mais cela ne s’est pas fait. Gérard Lopez pour le coup, n’a pas bien travaillé, n’a pas bien écouté si on voit par là. On dit que les Ultras réussissent à prendre des décisions via Gérard Lopez, moi je vous dis que la vérité est toute autre. Les Ultras réclamaient un Président Délégué, ils ne l’ont pas eu et Gérard Lopez, à cause de ça peut-être aussi, s’est retrouvé dos au mur. On l’a vu il n’a pas bien travaillé, il a mis un directeur sportif qui était certes, l’acolyte de Campos mais pas Campos lui-même. On voit que chaque individu est différent et Admar Lopes n’a pas non plus très bien travaillé et aujourd’hui ils en payent les conséquences et Gérard Lopez aussi parce que finalement cette relation qu’il a noué avec les Ultras, n’a pas été si gagnante-gagnante des deux côtés. »

 

Retranscription Girondins4Ever.

Le podcast de l’avant-match :