Nicolas Paolorsi : « S’il y en a un que j’ai envie de dédouaner, c’est bien David Guion. On l’a mis dans une sauce terrible »

Nicolas Paolorsi s’est exprimé sur l’entraineur des Girondins de Bordeaux, David Guion, presque le seul à assumer depuis deux semaines devant les médias.

« S’il y en a un que j’ai envie de dédouaner, c’est bien David Guion. Déjà parce qu’il est arrivé le 17 février, parce qu’il est arrivé avec son profil d’éducateur, d’homme capable de construire sur un projet à long terme. On l’a mis dans une sauce terrible, avec des histoires extra-sportives qui ont explosé dans tous les sens, avec un vestiaire qui avait explosé, avec le match de Montpellier où tu as le porte-parole de tes supporters qui fait un tête à tête avec le gardien de but au bord du terrain. Je pense qu’en effet il n’était pas armé pour ça. Le pauvre, c’est le seul qu’on envoie parler depuis le début. Il est obligé protocolairement de parler, et parallèlement à ça, le président ne parle pas, le directeur sportif non plus, les joueurs non plus… Le seul qui est obligé de s’exprimer c’est David Guion. Je vais te dire un truc, franchement, il me fait de la peine […] Si c’est lui qui fait l’équipe ? Alors, c’est lui, mais d’après les infos qu’on a, il y a aussi des joueurs qu’il faut faire jouer de temps en temps… ».

Josuha Guilavogui a également assumé devant la presse, laissant entrevoir des possibilités pour l’effectif de la Ligue 2 la saison prochaine.

« On a des joueurs qui sont peut-être en train de s’inscrire dans le projet Ligue 2 l’année prochaine, ce qui n’était pas forcément prévu à la base. Mais là, Josuha Guilavogui nous a dit qu’il avait honte de tout ça, mais qu’il avait peut-être l’envie de laver cet affronter en restant aux Girondins. Peut-être que Bordeaux aura un projet Ligue 2 très correct, avec des joueurs qui vont vouloir rester, et peut faire une Toulouse ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever