Alain Anziani : « 10 millions sur 1.8 milliards, on peut tout à fait les assumer sans faire un impôt Girondins »

Le Président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, s’est exprimé sur la descente sportive des Girondins de Bordeaux, et l’éventualité d’un dépôt de bilan si la DNCG retoquait le budget de Gérard Lopez pour la saison prochaine en Ligue 2. Ainsi, la Métropole devrait assumer un loyer de 4.7 millions d’euros par an, mais cela ne semble pas poser de problème au maire de Mérignac, qui explique qu’il n’y aurait pas un impôt supplémentaire pour le contribuable, le budget de la Métropole pouvant l’englober.

« Si la DNCG décidait de rejeter le budget des Girondins, et de reléguer les Girondins en division inférieure, tout serait modifié (pour les loyers du stade). Sans doute qu’il pourrait y avoir une liquidation des Girondins. Les Girondins ne pourraient alors plus payer ce qu’ils doivent à la Métropole, c’est à dire presque 5 millions d’euros par an. A ce moment, ce qu’on ferait avec le stade, ce serait d’autres décisions à prendre, mais nous n’en sommes pas là. On a un budget d’1.8 milliards d’euros. Si on perd les 5 millions des Girondins, si on perd de l’argent de SBA, ce qui n’est pas sûr, si on perd 10 millions par an… 10 millions sur 1.8 milliards, on peut tout à fait les assumer sans faire un impôt Girondins ».