Gaëtan Mazzola (Villefranche) : « On ne va souhaiter de malheur à Bordeaux mais si eux ne peuvent pas se maintenir, on espère bien être repêchés »

Screen Florian Sabathier

Gaëtan Mazzola, le manager général du FC Villeranche-Beaujolais (National), s’est exprimé pour Actufoot sur l’éventuel repêchage de son club en Ligue 2, si les Girondins de Bordeaux étaient officiellement rétrogradés en National par la DNCG.

« Nous parlons de notre future saison comme si nous étions en National. Après ce serait forcément vous mentir de dire que nous n’avons pas d’espoir. Effectivement, si Bordeaux descend, on espère bien que le FC Villefranche-Beaujolais sera repêché […] Je n’ai jamais vu qu’il était possible de modifier des règlements en cours de championnat. C’est comme si vous changiez le règlement au milieu d’un match. Cela n’a pas de sens et pour nous, si cela devait être effectif dès cette année, ce serait dur à avaler. Le texte n’est pas très clair et à vrai dire, c’est un peu tôt pour savoir ce qu’il va se passer. De notre côté, on ne va souhaiter de malheur à Bordeaux mais si eux ne peuvent pas se maintenir, on espère bien être repêchés. On s’est rapproché des instances, on est en contact avec eux. Néanmoins, par rapport au texte que nous évoquions et par rapport à la situation de Bordeaux, il y a des informations que nous ne pouvons pas dévoiler. Mais on est sur le dossier à fond ».

Nous apprenons également la date à laquelle les Girondins vont passer en appel.

« On va subir la situation dans le sens où c’est Bordeaux qui est maitre de son destin. Si Bordeaux se débrouille pour trouver 40 millions d’euros d’ici le 6 juillet (date du nouvel examen en appel devant la DNCG)… Il n’y aura pas de débat ».