Etienne Moatti : « Le problème c’est que quand tu es dans cette situation là, tout le monde le sait, c’est beaucoup plus compliqué de faire des ventes à un niveau élevé »

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Dans L’Equipe du soir, Etienne Moatti, journaliste, s’est exprimé sur la situation des Girondins de Bordeaux, rétrogradés en National par la DNCG et qui pourraient déposer le bilan si des solutions ne sont pas trouvées.

 

« Ils n’ont pas apporté les garanties qui étaient demandées ça c’est sûr. Il (Gérard Lopez) est sec ou en tout cas il n’a pas apporté ce qui lui était demandé. Après, peut-être qu’il a de l’argent quelque part qu’il n’avait pas pour le moment, ou pas envie de le mettre dans les Girondins et qu’il serait peut-être susceptible de mettre s’il pense tout perdre. »

 

Il a ensuite évoqué le fait qu’il faudra également vendre pour espérer s’en sortir.

 

« Le problème c’est que quand tu es dans cette situation là, tout le monde le sait, c’est beaucoup plus compliqué de faire des ventes à un niveau élevé. Tout le monde sait que tu es étranglé. […] Bordeaux c’était un dossier inquiétant quand ils étaient en Ligue 1, aujourd’hui ils n’y sont plus, ils sont rétrogradés en National 1. Si on n’est pas inquiets et on pense qu’avec 3 francs 6 sous par ci, par là, l’affaire va se régler, c’est qu’on n’est jamais inquiets dans le football. Ce n’est pas comme si des clubs, et des clubs historiques du football français n’avaient pas déposé le bilan, n’avaient pas déjà été rétrogradés administrativement, de manière définitive. Donc moi je suis inquiet. »

 

Enfin il s’est exprimé sur le fait que beaucoup de chroniqueurs et personnes s’étonnent que Gérard Lopez ait pu racheter les Girondins de Bordeaux l’été dernier. Comment la DNCG a-t-elle pu accepter cela ?

 

« C’est qu’il a du apporté, en tout cas, à un moment donné, des garanties pour pouvoir terminer la saison, d’ailleurs c’est ce que les Girondins ont fait. C’est ça la première préoccupation de la DNCG, c’est d’avoir suffisamment de fonds dans un club pour qu’il soit garanti de finir la saison et qu’il ne fausse pas le championnat. Au-delà de ça, manifestement il y a la rétrogradation en Ligue 2, sportive, qui change quand même terriblement la donne puisque les prévisions de recettes ne sont plus du tout les mêmes entre la Ligue 1 et la Ligue 2. »

 

La Chaine L’Equipe

Retranscription Girondins4Ever