Gérard Lopez : « C’est quelque chose que Jean-Louis Gasset qui était entraîneur avant m’avait déjà un peu indiqué. J’aurais dû l’écouter »

Sur RMC, Gérard Lopez a parlé de ses regrets, et notamment ceux à son arrivée, à savoir des personnes voulant s’associer à lui plus tard. « Oui bien sûr. Il y en a plusieurs, des regrets. C’est peut-être au départ d’avoir, comme vous le savez il y avait pas mal de promesses de gens qui voulaient s’associer plus tard. Cela a fait perdre un peu de temps. Et finalement ces associations n’avaient tout simplement pas d’argent. On a perdu des semaines et on a repris le club très tard. Des gens avaient proposé d’investir. Mais si on devait se tenir qu’aux promesses qui sont faites… ».

Sur ce point, à la question de savoir s’il pensait avoir plus de moyens que ce qu’il a eus, le Président des Girondins de Bordeaux répond que non, mais que ça lui a surtout fait perdre du temps, tout comme ne pas avoir écouté Jean-Louis Gasset au niveau du sportif.

« Non, nous n’aurions pas changé l’enveloppe mais nous aurions juste distribué les choses différemment. On a attendu mais on a été pris par le temps et ça c’est la première chose (que je regrette). La deuxième c’est que, n’ayant pas beaucoup de temps, je n’ai sans doute pas assez modifié le sportif, le vestiaire, etc. Il est clair que j’ai été déçu et ils le savent. J’ai été déçu par une série de joueurs d’expérience sur leur capacité à porter les jeunes. Il n’y en a pas eu, c’est clair. C’est quelque chose que Jean-Louis Gasset qui était entraîneur avant m’avait déjà un peu indiqué. J’aurais dû l’écouter. Je ne vais pas aller individuellement sur des joueurs parce que n’est plus d’actualité et je suis sur autre chose à savoir la DNCG et la saison prochaine ».