Gérard Lopez : « C’est la vente d’Osimhen qui a permis de sauver le club »

(Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

Sur RMC, Gérard Lopez est longuement revenu sur les critiques qu’il subit depuis son départ du LOSC. « Je suis arrivé dans le foot en France, et il y a des gens qui sont là depuis 25 ans, qui n’ont jamais gagné un titre. Moi, qu’on le veuille ou pas, soyons cash… La première année a été compliquée à Lille, la deuxième année Ligue des Champions, la troisième année européens, et la quatrième année Champion. Que je sois là ou non à partir de décembre, cela ne veut rien dire, c’est mon entraineur, mon équipe, mon directeur technique… A partir de là, c’est très clair ».

Mais qu’en est-il de la gestion qui a été très critiquée ?

« Il y a quand même eu presque 180 millions de remboursement qui ont été fait. Aujourd’hui, ils ont un effectif joueurs. Même si le sportif a été très mal géré…  Le transfert de Victor Osimhen ? Il sauve le club pendant la période Covid… Le club avait besoin de presque 40 millions d’euros, et c’est le deal de ce joueur qui sauve le club. Effectivement, il y a eu pour 20 millions d’euros de joueurs qui ont été achetés. Je peux vous dire aujourd’hui que le défenseur central d’Arsenal, qui était chez nous, a été prêté à Troyes. Il n’a pas joué une minute, même pas en équipe B, et il a été prêté en Europe de l’Est. Il est revenu chez nous, et il a été vendu pour 28 millions d’euros. Donc dire qu’aujourd’hui il y a quatre joueurs qui ont été achetés et que ça ne vaut pas un clou… Ça ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse, c’est que c’est la vente d’Osimhen, qui a permis de sauver le club. Les ventes de Maignan, de Botman, de Renato Sanchez, font que ce club a aujourd’hui un des effectifs les plus riches en France, ou du moins l’avait en tout cas, quand je l’ai laissé. Aujourd’hui, ce n’est plus moi qui m’en occupe, donc le sportif, on peut dire que ça a été mal géré… Que Lille n’ait pas la même version ? Mais bien entendu… Bien entendu qu’ils ont des commissions à régler puisque des agents ont fait du travail, et ils doivent les payer… Mais depuis quand vous ne payez pas les factures que vous devez payer ? C’est pour ça que je vous dis que c’est facile de me taper dessus… ».

D’ailleurs, malgré les difficultés économiques répétées inlassablement par Olivier Létang, Lille n’a jamais été dans l’obligation de vendre des joueurs.

« Combien de joueurs a vendu le LOSC pour survivre ? Depuis que je suis parti, ils ont dû vendre combien de joueurs ? Aucun. Alors, est-ce que c’est un club qui est en difficulté ? Alors, si on dit qu’il l’est, pourquoi ne pas vendre des joueurs ?! Si vous avez des difficultés, vous vendez des joueurs… ».

Retranscription Girondins4Ever