Le bilan « officiel » de l’utilisation de la VAR en Ligue 1 lors de la saison 2021/2022

La Ligue a fait le bilan de la VAR pour la saison de Ligue 1 qui vient de s’écouler. Voici le communiqué complet.

« Pour la 4e saison consécutive, l’assistance vidéo à l’arbitrage a été utilisée en Ligue 1 Uber Eats.

Et selon les chiffres de la Direction Technique de l’Arbitrage, il y a eu 75% des erreurs claires corrigées par la VAR sur un total de 110 décisions terrain erronées. Un pourcentage élevé et dans la continuité de celui enregistré lors de la saison passée (74%), confirmant la progression depuis la 1ère saison d’utilisation (68% en 2018/2019).

Sur l’ensemble de la saison de Ligue 1 Uber Eats, 1450 situations ont été analysées sur les 380 matchs : 7% d’entre elles ont fait l’objet de l’intervention de la VAR. Comme cela a pu être notamment le cas lors d’un des chocs de la saison, OM-PSG (0-0, J11), au cours duquel trois interventions ont eu lieu sur les buts parisien (Neymar) et marseillais (Milik), refusés pour hors-jeux, ainsi que sur le carton rouge adressé à Achraf Hakimi (PSG).

Parmi les chiffres relevés, 24 pénaltys ont été accordés à la suite de l’intervention de la VAR au cours de la saison en Ligue 1 Uber Eats, sur les 120 pénaltys accordés. Ce qui représente 20% du total. De plus, 10 pénaltys erronés ont été annulés par la VAR dans le championnat. Ensuite, 15 buts refusés à tort ont été corrigés par la VAR et donc validés.

Enfin, il a été observé une amélioration du temps moyen d’analyse VAR, puisque sur chacune des 2,6 interventions en moyenne par journée, un gain de 26 secondes a été fait par rapport à la saison dernière : 104 contre 130 secondes (avec visionnage terrain).

Rappel, les 4 situations dans lesquelles l’assistance vidéo peut intervenir :

–        Après un but marqué (validé ou non)
–        Sur une situation de pénalty sifflé ou non
–        Sur carton rouge direct
–        Sur une erreur d’identité du joueur sanctionné disciplinairement »