L’UNFP surveille la reprise en deux groupes des Girondins de Bordeaux

Le Parisien, est revenu sur la volonté de Luis Campos de séparer le groupe professionnel du Paris Saint-Germain en plusieurs groupes, afin de faire comprendre à certains joueurs qu’ils ne sont plus en odeur de sainteté dans leur club. C’est le cas aux Girondins de Bordeaux pour Paul Baysse, Mehdi Zerkane, Abdeljalil Medioub, M’Baye Niang, ou encore Rémi Oudin, qui sont invités à revenir s’entrainer dix jours après le premier groupe (le 4 juillet, ndlr).

Il est important de savoir que cette pratique, de plus en plus courante dans le monde du football, doit répondre à des critères bien précis, notamment sur le plan juridique lié au droit du travail. C’est pour cela que l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP), sur veille ça de près, notamment par l’intermédiaire de son Président Philippe Piat.

« Tous les joueurs doivent être ensemble pour la reprise des entraînements de la saison. Ensuite il y a une période jusqu’au 1er septembre qui permet aux clubs de faire un groupe numéro 2, à condition d’avoir les installations adéquates pour garantir les bonnes conditions d’entraînement, ce qui peut amener un loft on peut dire. Mais ils ne peuvent pas le faire de manière durable, et pas pour des raisons autres que sportives ».

Au premier septembre donc, tous les joueurs sous contrat devront être réunis dans le même groupe. Si l’objectif qui a été chuchoté aux médias est de resserrer le groupe avec les joueurs uniquement concernés – sous-entendus sur qui on compte – il faudra rapidement trouver des solutions car encore une fois, les joueurs n’ont menacé personne pour être sous contrat. Rappelons enfin que Paul Baysse est membre du comité directeur de l’organisation.