Bordeaux Métropole suspend le loyer du stade pour aider les Girondins à passer la DNCG

Il y a quelques jours, Alain Anziani, le Président de Bordeaux Métropole, avait lancé un signal, des suites de la décision de la DNCG de rétrograder les Girondins de Bordeaux en National. « Il n’est pas concevable que Bordeaux et la Gironde soient rayés de la carte du football professionnel après une histoire glorieuse marquée par des épopées mémorables. Dans le cadre de l’appel formulé par la direction actuelle de la décision de la DNCG, j’en appelle à la responsabilité des créanciers du club pour permettre de présenter un dossier financier équilibré permettant aux Girondins de Bordeaux, l’année prochaine de repartir sportivement sur de bonnes bases et continuer d’écrire son histoire ». 

Aux créanciers, oui, mais cet appel a également été intercepté par Gérard Lopez. Ainsi, la Métropole, désireuse de ne pas avoir les Girondins de Bordeaux disparaitre, va faire un nouvel effort notamment vis-à-vis du loyer du Matmut Atlantique, comme le relaye Sud Ouest. En effet, Bordeaux Métropole renonce à percevoir le loyer de la saison 2022-2023, soit 5 millions d’euros, afin évidemment d’aider le club à passer la DNCG. Il ne s’agit pas d’une annulation, mais d’une suspension de loyer.

« Gérard Lopez semble optimiste sur la décision en appel. Nous sommes dans la même situation que l’an dernier. Le club peut disparaître. Le risque pour nous c’est la liquidation. Nous faisons tous les efforts en notre pouvoir […] Nous faisons un moratoire sur les prochains loyers à hauteur de 5 M€ pour alléger les dépenses du club des Girondins pour faciliter le passage devant la DNCG […] Bordeaux Métropole soutient et soutiendra le club des Girondins auquel il est attaché dans le respect de ses compétences, c’est-à-dire propriétaire public du stade […] Nous faisons des efforts importants pour permettre au club de survivre et nous attendons des autres acteurs financiers qu’ils en fassent de même. C’est de leur responsabilité dorénavant. »