Jérôme Gnako : « J’en avais un peu marre de végéter depuis 3-4 ans à être remplaçant à Bordeaux. J’ai tenté le saut »

Sur ARL, Jérôme Gnako s’est remémoré ses débuts dans le football, qui ont bien évidemment eu lieu aux Girondins de Bordeaux. Mais ce n’est finalement pas au FCGB qu’il aura réellement sa chance.

« Je suis parti à 12-13 ans aux Girondins de Bordeaux, qui m’ont sollicité à l’époque parce que j’avais déjà des sélections en District, et j’avais été repéré. J’ai commencé à l’époque en minimes aux Girondins, et je suis resté jusqu’en 89, c’est-à-dire stagiaire troisième année. Et après j’ai fait une pige en seconde division à Alès parce qu’à l’époque, les Girondins étaient jumelés avec ce club. Ils avaient envoyé un joueur de chez nous, Philippe Lalanne, qui s’était cassé la jambe. J’ai alors pris sa suite en cours de saison. Ça ne se passait pas super bien, j’en avais un peu marre de végéter depuis 3-4 ans entre être remplaçant, être dans le groupe… ça stagnait un petit peu pour moi. J’ai tenté le saut, j’ai changé d’air, et j’ai rebondi à Alès où ça s’est bien passé pendant quelques matches, puis j’ai eu une grosse blessure qui a fait que je n’ai plus joué de la saison. Puis j’ai signé mon premier contrat pro à Angers en 89, qui était en division 2. J’avais une vingtaine d’années, ça s’est très bien passé là-bas tout de suite. Je me suis bien adapté, on avait une équipe de revanchards, de jeunes qui sortaient du centre et qui n’avaient pas forcément réussi dans leur centre. J’ai passé deux très belles années là-bas, ça m’a relancé, et après j’ai été rapidement sollicité par des clubs de première division, et j’ai choisi Monaco en 1991 ».

Retranscription Girondins4Ever