Sékou Mara : « Peut-être qu’au début, on avait l’impression que j’avais moins la ‘dalle’. On me l’a reproché. ‘Tu es trop gentil, trop doux’. Mais depuis j’ai changé »

Dans Onze Mondial, l’attaquant des Girondins de Bordeaux, Sékou Mara, s’est remémoré sa jeunesse dans le football, jusqu’au centre de formation. « J’ai signé à l’issue des tests pour l’INF Clairefontaine. Jusqu’en U12, je jouais au PSG. J’ai ensuite été à l’ACBB, j’ai pu jouer attaquant, comme je le voulais. Plusieurs clubs dont Bordeaux et Lyon m’ont repéré. Et j’ai choisi les Girondins ».

Est-ce plus simple de réussir à Bordeaux ou à Paris ? « Quand tu regardes l’effectif du PSG, c’est compliqué de jouer pour un jeune. On voit peu de jeunes sur le terrain car le PSG possède de grands noms. A Bordeaux, c’est différent, il y a de bons joueurs, mais pas vraiment de stars internationales. Je pense que c’est moins difficile de jouer avec les pros à Bordeaux mais attention, ce n’est pas facile non plus, il faut bosser dur ! Il y a des joueurs en place ».

Lui qui a vécu une enfance dite paisible, a t-il eu à un moment donné moins faim de réussir ? « Peut-être qu’au début, on avait l’impression que j’avais moins la ‘dalle’. On me l’a reproché. ‘Tu es trop gentil, trop doux’. Mais depuis j’ai changé. Lorsque tu as des gars devant toi, tu es obligé de tout donner. Et la dalle vient très vite. Je suis un compétiteur, donc à partir de là, je me donne les moyens de me surpasser et dépasser les gens au-dessus de moi ».

https://twitter.com/OnzeMondial/status/1542448090791268352?s=20&t=swGjErxLwKEqJB3J3WdEGg