Les clubs professionnels de haut niveau féminin de Bordeaux au soutien de la section féminine des Girondins

Par un communiqué commun, les clubs professionnels de haut niveau féminin de Bordeaux ont apporté leur soutien à la section féminine des Girondins de Bordeaux. Ils sont quatre clubs, quatre signataires : le Mérignac Handball (Division 1 – Ligue Butagaz Energie), les Lionnes du Stade Bordelais (Division 1), Les Burdis – Bordeaux Mérignac Volley (Division Elite) et l’USB Bordeaux Waterpolo.

Le communiqué

FCGB : ET LES FEMININES ? LA PREMIERE DIVISION DE FOOTBALL A BORDEAUX, CE SONT ELLES !
L’équipe féminine du FC Girondins de Bordeaux incarne désormais à elle seule le plus haut niveau du football à Bordeaux et en Gironde.
Dans la situation extrêmement complexe que vit le club des Girondins de Bordeaux actuellement quant à l’avenir de l’équipe masculine, les Féminines sont les grandes oubliées de l’histoire.
A ce jour, le FCGB est suspendu à l’échéance de la décision de la DNCG, le 5 juillet, pour assurer la place de l’équipe masculine en Ligue 2, mais aussi la survie pure et simple du club et de l’ensemble de ses effectifs, sportifs mais aussi salariés, soit 260 personnes.
Parmi elles, l’équipe féminine des Girondins, qui s’est, elle, maintenue en Division 1 en terminant à la 6e place du championnat de France et qui a, pour la première fois de son histoire, évolué en Ligue des Champions !
Pourtant, rares sont les mots à l’égard de cet effectif professionnel et méritant.
Avec un budget de 2,3 millions d’euros en 2021/2022 (contre 112 M€ pour l’équipe masculine…), le budget des féminines descendraient à 1,9 millions d’euros pour la saison 2022/2023 (contre un budget prévisionnel de 40 millions d’euros pour la Ligue 2 masculine.).
Cet écart déjà abyssal entre les sections, mais aussi une baisse significative compromettent évidemment le recrutement et les performances de l’équipe lors de la saison prochaine.
Aujourd’hui, 8 joueuses majeures ont dû quitter le club, 4 d’entre elles sont sélectionnées en Equipe de France pour pour l’UEFA Euro 2022 (du 6 au 31 juillet).
Nous ne parlons pas de sport féminin : nous parlons de sport professionnel et d’inégalité de traitement financier, moral et médiatique.
L’équipe féminine du FCGB a fait preuve, tout au long de la saison, d’un professionnalisme, d’un courage et d’un investissement qui ne s’est jamais démenti. Les joueuses portent les couleurs d’un club dont la dérive de l’équipe masculine emporte tout sur son passage, dont l’engagement et les performances de l’équipe féminine.
Dans le silence assourdissant qui entoure le FCGB Féminin, nous faisons entendre notre voix d’équipes professionnelles et de haut-niveau de sports collectifs :
A toutes les joueuses, nous affirmons notre soutien et notre solidarité, ainsi qu’au staff et, également, à l’ensemble des salariées et salariés du club, collectivement menacés dans leur avenir professionnel ».