Maitre Laurent Cotret confirme que Bordeaux a répondu aux demandes de la DNCG

Maitre Laurent Cotret, avocat associé au sein du département Corporate d’August Debouz, a assuré que les Girondins de Bordeaux avaient rempli la liste des demandes de la DNCG.

« Les éléments qu’on a apportés à la DNCG d’appel, étaient en nette amélioration par rapport aux éléments de la première instance, notamment sur les accords avec Fortress. Les accords avec Fortress sont de droit français, à la fois la remontée de la dette à hauteur de 26.5M€ et à la fois la ligne qui permet de couvrir l’achat des joueurs pur 14M€ sur la saison. On estime que nous avons apporté les éléments qui permettent de démontrer qu’il y a à la fois une diminution de la dette, et à la fois la fameuse couverture attendue par la DNCG pour l’achat de joueurs. Le reste des recettes étant la billetterie, le sponsoring, et les autres éléments de recette, comme les droits TV, CVC, que tout le club a. Le problème était à la fois sur la dette et nous avons remonté plus de 26M€ de dettes. Et sur le second sujet, la couverture des ventes de joueurs, à hauteur de 22M€. Nous avons remonté 8M€ à travers le droit de suite d’Aurélien Tchouaméni qui est certain et monétisé. Et l’autre partie, 14M€, ont été couverts. Fortress. C’est une ligne obligataire tirable à première demande par le club, dans l’hypothèse où les ventes ne se réaliseraient pas dans le mercato d’été. Nous avons en face principalement quatre joueurs – et d’autres potentiellement – que sont Hwang, Elis, Mara, et Onana. L’ensemble de ces joueurs a une valeur largement supérieure à 14M€ ».

Retranscription Girondins4Ever