Roman Asselin : “Le temps d’étudier tout ça, de rentrer encore un peu plus dans le fond du dossier de 1000 pages…”

Dans l’After Foot sur RMC, Romain Asselin, journaliste, était à la sortie du Tribunal de commerce de Bordeaux pour recueillir les impressions de la délégation bordelaise.

 

“Le rendez-vous s’est plutôt bien passé si on se fie à leurs déclarations. Alors il s’attendaient peut-être à repartir avec un jugement d’homologation comme on dit dans le jargon. Finalement la décision a été mise en délibéré à Mardi prochain, ce qui fait que le calendrier est chamboulé, alors que c’est une course contre la montre. L’audience devant le CNOSF qui devait avoir lieu Mardi, est repoussée à Jeudi 21 Juillet. On rappelle que le début de la Ligue 2 c’est dans deux semaines. Pourquoi cela a été mis en délibéré ? Parce que le dossier fait 1000 pages ! Les conciliateurs ont donné leurs avis, la direction du club aussi, une représentante des salariés, l’avocat de Fortress, bref il y avait énormément de monde au Tribunal de Commerce. Le Procureur de la République a donné ses réquisitions qui restent pour l’heure, confidentielles. Mais le temps d’étudier tout ça, de rentrer encore un peu plus dans le fond du dossier de 1000 pages, du coup le juge s’est donné un temps supplémentaire et rendra sa décision Mardi matin normalement. Il y a quand même de l’espoir côté Girondins. On était dans l’émotion la semaine dernière, quelques heures après la confirmation de la rétrogradation en National. Là on était plus dans la neutralité étant donné que le jugement a été mis en délibéré. On fait preuve d’énormément de prudence, on n’a pas envie de parler à la place du Procureur. On a envie de laisser les choses se faire et vraiment, la phrase qui résume le mieux la conférence de presse de Gérard Lopez avec l’avocat du club Laurent Cotret et le DG du club Thomas Jacquemier, c’est que justice soit faite.”

 

Retranscription Girondins4Ever