Nathalie Delattre : « Il a été piqué, parce que tout ce qu’il a entendu sur lui, cette défiance… »

Sur France Bleu Gironde, Nathalie Delattre, sénatrice, et vice-présidente du Sénat, a été questionné sur le Président et Propriétaire des Girondins de Bordeaux, qu’elle a rencontré ces dernières semaines. Quel sentiment a t-elle eu de celui qui est décrié par certains, ou au contraire adulé par d’autres ?

« J’ai trouvé quelqu’un qui avait envie de continuer l’aventure. C’est important de pouvoir continuer à relever ce défi. Il a été piqué, parce que tout ce qu’il a entendu sur lui, cette défiance… Cela fait partie aussi de son envie démontrer pour la suite qu’il va y arriver. En tout cas, on l’espère tous profondément. Mais je pense qu’il était aussi dans une attitude d’accepter la médiation et donc de faire des concessions, tout comme la DNCG. Au départ, j’ai très mal pris cette décision parce que j’avais l’impression que c’était l’état dans l’état. Mais j’ai beaucoup eu confiance dans la médiation, ce sont des dossiers que je prote régulièrement dans l’hémicycle du Sénat. Le CNOSF a pu le faire parce que les deux parties ont tendu la main et c’est ce que je retiendrai de Gérard Lopez. Mais également de son avocat, Laurent Cotret, qui a beaucoup œuvré sur ce dossier ».

Retranscription Girondins4Ever