Fréderic Hantz : « Le premier match professionnel que j’ai vu, c’était à Bordeaux »

Sur ARL, l’ancien joueur et entraineur de Rodez – prochain adversaire des Girondins de Bordeaux lors de la deuxième journée de Ligue 2 – Fréderic Hantz, a parlé de son rapport à son club de toujours, mais également sur le club au scapulaire.

« Je suis né à Rodez, j’ai joué à Rodez, j’ai entrainé Rodez, actuellement je suis à Rodez, mais je connais très bien Bordeaux puisque mon papa réside à Bordeaux depuis 50 ans. Le premier match professionnel que j’ai vu, c’était à Bordeaux. C’était un match de Coupe de France entre Nantes et Marseille, et c’est quelque chose qui m’avait marqué, mais c’était il y a longtemps (rires). A l’époque, la Coupe de France se jouait sur terrain neutre. Par rapport à la Ligue 2 en général, là le championnat commence, et ce qui est le plus intéressant c’est la situation de Bordeaux. J’avais un peu connu ça à Bastia. Toute cette période qui vient de se passer, sera très importante sur ce que sera la saison ».

Le coach parla également de l’importance de l’identité club.

« Je pense qu’à Bordeaux, la première chose qui me viendrait en tête, c’est d’aller marcher avec les joueurs dans des vignobles, aller rencontrer les gens qui sont de la terre, de l’histoire de cette région, c’est fondamental. Si j’entrainais en Bretagne, on prendrait des cours de breton… Chaque coach a ses convictions. Le fait de s’intégrer à un environnement c’est respecter son histoire footballistique, démographique, historique, sociale… Ça n’empêche pas de bosser dur. Avec ce que ce monde vit, il faut ramener de l’amour, du respect entre les gens, de l’estime, du respect de l’histoire d’un club… C’est encore plus fondamental qu’avant, et c’est encore plus porteur de résultats, j’en suis intimement convaincu ».

Retranscription Girondins4Ever