Badou Sambague : « Ces joueurs peuvent très bien s’engager pour un autre club, si jamais la situation perdure »

Sur France Bleu GirondeBadou Sambague, avocat mandataire et représentant de Sékou Mara et de M’Baye Niang, a répondu à la question de savoir si les Girondins de Bordeaux doivent obligatoirement revenir à la masse salariale budgétée immédiatement pour pouvoir recruter.

« La première chose c’est qu’il faut entrer dans le cadre du budget qui a été fixé au moment où on serait recruté. C’est une possibilité d’adaptation des clubs, parce que ce serait tout à fait stupide d’interdire un club qui a permis de renflouer les caisses, de recruter un nouveau joueur, alors que le budget le permet. La position de la DNCG est là premièrement pour protéger les salariés, dans leur ensemble, et pas uniquement les joueurs. Et deuxièmement pour protéger aussi l’institution que représente le club. Donc l’objectif est de ne pas avoir une société qui n’est pas viable en milieu de saison ou après trois journées, qui ne peut pas faire de déplacements, etc… Toutes ces choses-là sont des éléments qui sont pris en compte par la DNCG. La deuxième problématique qu’on a, c’est qu’au niveau d’un club comme les Girondins de Bordeaux ou tout club qui est amené à descendre en deuxième division, les salaires sont fixés généralement à un certain montant qui ne peut pas être réduit par une descente en Ligue 2. Si vous avez un joueur qui est rémunéré à hauteur de 1M€ par an, lorsque vous descendez en seconde division, sauf accord du salarié, vous ne pouvez pas baisser ce salaire. Donc ça devient une problématique si les joueurs ne s’en vont pas ou s’ils ne font pas l’effort. Ca a été le cas dans certains clubs comme Marseille où on a vu certains joueurs réduire leur salaire, même si ce n’était pas dû à une descente en deuxième division. Ils ont réduit leur salaire pour permettre le recrutement des joueurs. Ils ont permis de déclarer le paiement de ces salaires dans le temps, mais ce n’est pas toujours le cas, donc aujourd’hui c’est une deuxième problématique à laquelle doivent être confrontés les Girondins de Bordeaux »

Est-ce que l’on va pouvoir assister à des homologations de contrats tout de suite malgré tout ?

« Si la DNCG émet une décision qui permet aux Girondins de valider ses différents contrats, bien sûr qu’ils le pourront. Mais si on est au-dessus du plafond qui a été fixé par la DNCG, là ce ne sera pas le cas. Mais je n’ai pas les éléments sous la main pour m’exprimer ou pas sur l’homologation de ces contrats-là. Cela n’empêche pas des accords informels, accords de principe, entre les joueurs et le club des Girondins. Ces joueurs peuvent très bien s’engager pour un autre club, si jamais la situation perdure ».

Retranscription Girondins4Ever