Paul Baysse : « J’avais une proposition écrite d’un autre club pour la même durée mais à 75000€. J’ai choisi mon club et j’ai divisé par 2 mon salaire, je ne m’en suis jamais vanté ! »

Sur les réseaux sociaux, et en réponse à plusieurs messages de Florian Brunet, Paul Baysse a tenu à « rectifier » certaines choses, notamment au niveau des chiffres concernant son contrat de joueur, qui avait été prolongé sous l’ère Longuépée.

« Laissons les juger par eux-mêmes ! Je vais éclaircir ces insinuations malsaines. Ma prolongation est de 42500€ bruts par mois + 7500€ de prime d’éthique, que j’ai toujours touchée car j’ai toujours été pro et qu’on a rien à me reprocher, et tout le monde loue mon attitude. À cette époque j’étais en fin de contrat, j’avais une proposition écrite d’un autre club pour la même durée mais à 75000€. J’ai choisi mon club et j’ai divisé par 2 mon salaire, je ne m’en suis jamais vanté! Ma prolongation fait suite à une saison de 31 matchs et 14 clean-sheets. Ça fait 16 ans que je suis professionnel, une carrière en Ligue 1, ANORMAL? […] Le contrat actuel ? C’est joueur jusqu’en 2024 et reconversion jusqu’en 2026 pour l’obtention de mes diplômes d’entraîneur […] Merci de respecter mes coachs en pro Pasqualetti, Chauvin, Dupont, Galtier, Puel, Favre, Michel, Gourvennec, Poyet et Gasset pour la confiance qu’ils m’ont accordé dans ma carrière ».

Ce soir, nous avons appris par Clément Carpentier de France Bleu Gironde que Paul Baysse « avait aussi trouvé un accord avec la direction pour finalement rompre son contrat de joueur et commencer sa reconversion au sein du club, un peu à la Laurent Koscielny. Dans un premier temps il va devenir ambassadeur du club. Et ensuite, s’il passe ses diplômes d’entraineur, il pourrait tout simplement intégrer le centre de formation en tant qu’éducateur puisque c’est une vocation qui semble lui plaire. Donc une solution a été trouvée ».