D33/Girondinfos : « Tous les lofteurs des Girondins de Bordeaux, tous, ont fait un pacte pour dire ‘on va rester jusqu’à la dernière semaine du mercato pour bien les foutre dans la merde' »

Dans un bilan du mercato estival des Girondins de Bordeaux, D33/Girondinfos, source bien informée sur le club, s’est exprimé sur le loft, et le pacte que des joueurs bordelais auraient fait pour quitter le FCGB le plus tard possible lors du mercato…

« Ils étaient pour la plupart avertis longtemps avant la reprise qu’ils allaient être dans un loft. Et au moment de reprendre, ça joue les vierges effarouchées… Je vais vous dire quelque chose. Tous les lofteurs des Girondins de Bordeaux, tous, ont fait un pacte pour dire ‘on va rester jusqu’à la dernière semaine du mercato pour bien les foutre dans la merde, en refusant toutes les offres qui se présentent, dans le but de bien foutre le club dans la merde’. Le loft, on leur avait dit un mois plus tôt, que s’ils ne trouvaient pas un nouveau club, ils seraient dans un loft… le coach avait déjà décidé qu’il allait faire appel aux jeunes, qu’il ne comptait plus sur eux car ce groupe avait gangréné et n’avait amené que du négatif au sein de cet effectif. Si tout le monde est carré… Le Président te l’annonce, l’entraineur te l’annonce, le club fait le nécessaire… Et qu’est-ce que tu fais ? Tu fais un pacte avec les autres joueurs pour te la foutre à l’envers jusqu’au bout, en refusant tout jusqu’à la dernière semaine. Ça, ce sont des mecs qui aiment le club ?! Quand tu as 25 balais, que tu as des offres de clubs européens comme Braga et autres, et que tu refuses tout parce qu’au lieu de 100000€ à Bordeaux, on ne t’en propose ‘que’ 75000… Ça n’attendait qu’une chose, qu’on licencie. Après, il y a des contrats de travail…  On n’est que des simples supporters, on est idiots, on ne comprend rien, mais même moi, dans mon travail, je ne supporterai pas que quelqu’un me regarde et me dise que je profite du système, qui je suis juste là que pour prendre mon salaire. Je ne supporterais pas ça… J’ai attendu les 15 derniers jours du mercato, alors que cela faisait trois mois que le mec foutait la merde au sein du club. Je n’ai rien dit sur le pacte, Braga, alors que cela a été refusé dès le mois de juin, et d’autres clubs ».