Robert Malm : « Avec Dilane Bakwa, il y a eu beaucoup de complicité »

Dans l’après-match de BeIn Sports entre le Paris FC et les Girondins de Bordeaux (1-3), Robert Malm, commentateur-consultant, à la question : Qu’est-ce qui peut arrêter les Girondins ? Il a répondu :

 

« Ce qui peut les arrêter ce sont eux-mêmes, c’est-à-dire qu’à un moment donné, s’il y avait eu cette peur de perdre, cette peur qui vous galvanise et qui vous fait vous surpasser, à un moment elle s’estompe. Certains s’installent peut-être dans un certain confort, ne font plus les efforts les uns pour les autres, commencent à s’installer dans un train de sénateur. C’est ça qui peut venir embêter les bordelais. Maintenant il y a les joueurs qui sont qualifiés, qui vont rentrer dans ce groupe et qui vont amener peut-être aussi ce petit plus, pas en talent pur, mais dans la durée du championnat pour pouvoir être constant et permettre à Bordeaux de viser les deux premières places, parce que c’est l’objectif avoué de la part de la direction bordelaise. »

 

Il a ensuite évoqué l’homme du match, l’attaquant Josh Maja :

 

« C’est Joshua Maja qui est l’homme du match, un triplé, dans le jeu il a été bon. Avec Dilane Bakwa il y a eu beaucoup de complicité même si sur certaines actions ça aurait pu peut-être être un peu mieux joué mais il n’y a pas débats sur l’homme du match. »

 

Retranscription Girondins4Ever