Le reste des infos de la journée autour des Girondins (Roux, Valentin, Lizarazu, Lardez, Palis…)

Vous avez pu suivre toutes les informations et réactions concernant les Girondins de Bordeaux aujourd’hui, mais il y a eu plusieurs petites informations que nous n’avons pas pu traiter. Nous allons vous faire un récapitulatif de cette actualité « autour des Girondins ».

L’ancien portier des Girondins de Bordeaux, Frédéric Roux, a reçu son brevet d’entraineur de football de niveau UEFA A diploma. Félicitations Fréd.

Comme rapporté précédemment, Léon Valentin s’est engagé à l’AG Caen cette saison, et évoluera en National 3. Passé par la réserve des Girondins de Bordeaux pendant le Covid, mais également au Stade Malherbe de Caen, Strasbourg, ou Ajaccio, le défenseur central évoqua pour Actu.fr le fait qu’il soit passé plusieurs fois proche du monde pro. « Je n’ai pas été loin à chaque fois. Le monde professionnel est particulier. Pour passer au-dessus, il faut que les planètes s’alignent […] J’ai le sentiment d’être allé au bout des choses. La chance ne s’est pas présentée, mais je n’ai aucun regret […] À 24 ans, on ne prétend plus être en réserve d’un club pro ».

Bixente Lizarazu a réagi sur le débat des déplacements du Paris Saint-Germain. « Il a tort de balayer le sujet comme ça. Cette blague de Christophe Galtier est maladroite, les rires de Kylian Mbappé aussi. Les clubs de foot et les footballeurs ne sont pas en dehors du système. On demande à tout le monde de faire des efforts en matière d’environnement, on doit le demander aussi aux footballeurs. On a vu que le dérèglement climatique est une réalité, on s’en est aperçu avec la sécheresse cet été, les incendies… C’est normal que les footballeurs fassent aussi des efforts, et qu’ils soient critiqués quand ils balayent le sujet comme ça avec une blague qui passe très, très mal. Après, les déplacements d’une équipe de foot comme le Paris Saint-Germain, je mettrais un petit bémol. Ce n’est pas toujours très, très simple… Il y a des matches que l’on peut faire avec un train bien sûr, d’ailleurs certaines équipes anglaises comme Liverpool le font déjà. Mais pour des raisons de sécurité, notamment avec des joueurs comme Mbappé ou Messie, ou Neymar, ce n’est pas toujours évident. Parfois, quand tu rentres aussi à une heure du matin après un match, ce n’est pas toujours évident, tout comme la cadence des matches tous les trois jours… Mais c’est certain, il y a des matches, comme Nantes, Lille, tu peux y aller en train voire en bus. Les clubs de foot devraient le faire de plus en plus souvent pour montrer aussi l’exemple ».

À quelques jours du coup d’envoi de la saison de D1 Arkema, la FFF a en début de semaine à Paris les douze clubs engagés dans l’édition 2022-2023. Onze des douze entraîneur(e)s du championnat, ainsi que dix joueuses, y ont pris part. Seuls Patrice Lair (Bordeaux) du côté des coaches, Wendie Renard (Lyon) et Ashley Lawrence (Paris SG) du côté des joueuses, n’ayant pu répondre à cette invitation. En revanche, Andrea Lardez était bien présente.

D1 Arkema

Après la rencontre remportée par les Bleues hier face à la Grèce (5-1), Ella Palis a donné son ressenti, notamment au niveau de la blessure de sa coéquipière, Griedge Mbock (via L’Equipe). « On a un sentiment mitigé, certes il y a la victoire, mais on n’avait plus trop la tête au match après ce qu’il s’est passé. On a été un peu choquées, le plus dur ça a été de rester concentrées. À la mi-temps, on s’est dit qu’il fallait essayer de faire un bon match pour Griedge, on voyait que c’était très compliqué pour elle. Je n’ai pas encore eu de nouvelles. Ça s’est passé sous nos yeux, c’est assez particulier comme situation. On a réussi à réagir après sa blessure, mais le mot de la soirée, c’est vraiment particulier. On avait qu’une hâte, c’est que le match se termine, on a hâte d’avoir des nouvelles de Griedge. »