Yon Ecenarro : « Il fait partie de cette défense, donc on ne peut pas ne pas l’associer à cette performance collective. Après, ce qui m’embête juste c’est qu’il a cette fichue tendance à avoir des sautes de concentration »

(Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Sur France Bleu Gironde, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, s’est exprimé sur Gaëtan Poussin, et son taux de responsabilité dans le fait que les Girondins de Bordeaux aient la meilleure défense du championnat.

« Il fait partie de cette défense, donc on ne peut pas ne pas l’associer à cette performance collective. Après, ce qui m’embête juste c’est qu’il a cette fichue tendance à avoir des sautes de concentration qui peuvent coûter cher, surtout quand tu n’as pas deux-trois buts d’avance, comme le but qu’on prend face au Paris FC. Ou même contre Niort où on n’était qu’à 1-0, et qu’il se met le cochon dans le maïs tout seul en fait sur une relance… Quand tu n’as pas trois buts d’avance, cela peut coûter cher. Après, je dirais que dans le jeu au pied, quand il faut allonger, et c’est ce qui me gêne un petit peu, ça laisse à désirer… J’ai quelques éléments pour appuyer ce que je dis. Si on prend la deuxième défense de Ligue 2, celle de Sochaux, tu as Maxence Prévot, le gardien, qui a pris quatre buts. Gaëtan Poussin n’a fait que sept arrêts et Maxence Prévot en a fait 21, dont un penalty arrêté. Par rapport à Prévot, Poussin est près de deux fois plus sollicité dans le jeu au pied aussi. Evidemment, plus tu es sollicité, plus tu es amené à faire une boulette. La différence est vraiment énorme, c’est 168 passes pour Prévot, et 375 pour Poussin, sur le même nombre de matches. Cela prouve d’un côté que nos défenseurs lui font confiance. Après, c’est aussi les consignes de jeu… Et plus tu es sollicité, plus tu es amené à faire une faute. Mais je pense que de temps en temps, il ne faut pas faire la passe pour faire la passe, il faut qu’il envoie un énorme de sac devant de temps en temps, pour ne pas risquer de se faire contrer ».

Il n’est cependant pas question de le changer évidemment.

« Ils sont obligés de le garder, c’est la logique, et il n’a pas à le changer. Cinq clean-sheets sur sept… Le gardien fait partie de la défense et dans la défense, il n’y a pas que les défenseurs, c’est collectif. Gaëtan Poussin, au même titre que certains milieux et même que certains attaquants… Si on ne concède pas beaucoup d’actions, c’est aussi parce que tout le monde fait le taff en fait. C’est ça qui est top. Le collectif au sens large ».

Retranscription Girondins4Ever