Nicolas Le Gardien : « Finalement, le fait qu’il n’y ait pas 15 recrues à intégrer fait que ça ne semble pas extrêmement compliqué »

Sur TV7, le journaliste Sud Ouest, Nicolas Le Gardien, a donné son ressenti sur l’équipe des Girondins de Bordeaux qui se déplace à Saint-Etienne.

« C’est un enjeu parce qu’il y a des joueurs qui ont des profils un peu différents des joueurs qui sont aujourd’hui en place, donc cela peut un peu changer les équilibres dans le jeu. Maintenant, David Guion a assez d’expérience pour le faire intelligemment. Ils ne vont pas le faire d’un coup. Il faut savoir que Yoann Barbet et Vital N’Simba ne sont qualifiés que maintenant, mais sont avec le groupe depuis la reprise aussi. Ils ont fait tous les entrainements, ils ont disputé les matches amicaux, donc ils ont intégré les principes de jeu par les entrainements. Il faut qu’ils retrouvent le rythme de la compétition, et je pense qu’on les verra à Saint-Etienne. Yoann Barbet va profiter de l’absence de Stian Gregersen suspendu, et il avait le brassard pendant toute la préparation, il est un peu attendu pour être le patron. Puis Jacques Ekomié, qui est un jeune joueur qui a fait de bonnes performances en début de saison, a été un peu plus en difficulté contre le Paris FC. Donc Vital N’Simba va lui permettre de souffler, et va aussi apporter son expérience et son leadership. Je pense que les trois autres vont être intégrés petit à petit, je ne m’attends pas forcément à les voir titulaires ce week-end. Cela permettra petit à petit de faire souffler Malcom Bokélé à droite, de faire souffler Josh Maja… Finalement, le fait qu’il n’y ait pas 15 recrues à intégrer fait que ça ne semble pas extrêmement compliqué. Après, un Clément Michelin ou un Vital N’Simba sont plus offensifs que Malcom Bokélé et Jacques Ekomié, donc cela peut changer un peu l’équilibre de l’équipe. Mais David Guion sait où il va, il se prépare à ça depuis un petit moment, je ne suis pas très inquiet là-dessus ».

Et qu’en est-il de l’ASSE ?

« Ils sont partis avec trois points de pénalité. Contrairement aux Girondins qui ont fait un loft, Saint-Etienne a décidé d’intégrer même les joueurs qui savaient qu’ils étaient amenés à partir. Le contrecoup c’est que Laurent Batlles a dû composer avec ces joueurs-là, plus les recrues qui arrivaient… Ça a été un été assez difficile à gérer je pense, et là, depuis la fin du mercato, il a son groupe. Il met en place les choses, ça a bien marché à Bastia (5-0), c’était plus dur à Pau (2-2). Laurent Batlles attend ce match contre les Girondins, et il va donner rendez-vous à ses joueurs contre les Girondins, contre le leader de Ligue 2. Les Girondins vont à nouveau passer un gros test ».

Retranscription Girondins4Ever